:: scénarios  :: scénarios pris Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(m) min jiu - mitsuji sen

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t607-jeon-seola-a-forest-fire-by-designhttp://youngbusan.forumactif.com/t672-jeon-seola-lala-fire-walk-with-me#16748http://youngbusan.forumactif.com/t673-jeon-seola-nseolafw#16760http://youngbusan.forumactif.com/t686-jeon-seola
⊱ Date d'inscription :
05/04/2018
⊱ Messages :
230
⊱ Pseudo :
jsp
⊱ Avatar + © :
j.h. @ sial
Ven 13 Avr - 22:00

min jiu
basic informations :
NOM ET PRÉNOM ⊱ une personne de rien, une personne du néant, juste un patronyme banal qu'il promène en halo autour de son visage morcelé, min jiu assez court pour lui éviter les surnoms, assez concis pour être facile à retenir.
ÂGE ⊱ il vogue entre les 24 et 27 ans.
lieu de naissance, origine, nationalité. ⊱ il est né près de la mer, et mourra les vagues de busan recouvrant sa gorge enflammée d'un énième mégot...c'est surement ces merdes qui le tueront au final, ou peut-être l'étouffement de cette ville.
STATUT CIVIL, ORIENTATION SEXUELLE. ⊱ fantôme découvrant les corps, effeuillant les pudeurs, embrasant les draps de sa présence...il se nourrit de luxure, s'abandonne dans des semblants de "je t'aime" entre de lourdes expirations, entre des jouissances murmurées contre son oreille...du goudron érotique pour combler son être, il peut être en couple mais ne sera pas très fidèle (bi/pan/hétéro).
METIER, JOB, ETUDES. ⊱ seigneur des petits bonheurs, distribuant de l'attention et de l'amour comme des bonbons à des gosses éperdus d'illusions...marchand de sable aux airs de faucheur, il est un drug dealer assez connu parmi les mômes à papa et maman, les enfants-richesses de busan, bientôt invité à prendre le brunch avec la famille friquée du coin (il s'invite dans tous les coins des maisons, dans la clope du fils, dans la boite à bijoux de la fille, dans le tablier de maman, les baisers de papa).
SITUATION FINANCIERE, CLASSE SOCIALE. ⊱ plutôt pas mal, la perdition apporte l'osier nocturne.
GROUPE/CLAN. ⊱ sans clan ou au choix, même si je l'imaginais assez détaché de tout ça, il fait son business tranquille un peu partout.
tout est assez libre, je l'imaginais seulement originaire de busan, n'ayant jamais quitté cette ville, pas par amour, mais par habitude.
il dealerait depuis assez longtemps, son adolescence pour être plus précise, ce qui lui a permis de s'établir dans le milieu et être pratiquement une "star", genre le mec connaît les 3/4 de busan.
je ne sais pas pourquoi, je le pensais assez "familier" avec la mort...dans le sens que dans son métier, y en a beaucoup, le gars à qui il a vendu de la coke hier a peut-être fait une overdose aujourd'hui et il le reverra plus...pourquoi pas un meilleur ami s'étant suicidé (alors qu'ils s'étaient promis de se casser d'ici) ou quelque-chose comme ça...à vous de voir quelle est sa tragédie, ou sa comédie (pas obligé d'avoir une vie toute détruite, une enfance over-the-top dramatique etc...).
ft mitsuji sen
jeon seola ; take you like a drug


sourire carnassier, doigts poudrés de blanc, sur sa langue déposait-il la semence de la décadence.

Ils s'étaient foudroyés, se rencontrant comme une bombe nucléaire réduisant à néant une ville entière, épluchant les toits, les abris et les visages. Un crash violent transpercé de désespoir et de morbidité...Il avait été cagoulé de mort, lui arrachant sa mère avec ses médecines douteuses. Elle avait joué l’héroïne, portée par la douleur et la folie, s'en prenant au roi des rues, osant le confronter sur son territoire...son busan nocturne, lorsqu'elle n'avait goûté qu'au soleil de californie. Hurlant, furie enragée, attristée, le mascara embrouillant ses joues, la colère veinant son cou légèrement doré, qu'il était un meurtrier, un sale bâtard qui ne méritait que de crever. Qu'il lui avait pris sa mère, qu'il avait osé lui vendre de la drogue, la plonger dans une ivresse corruptrice...pauvre chose avait cru les paroles d'une obsédée déficiente qui ne marchait qu'aux pilules et aux trips déchaînés...sa mère, il l'avait connu, les traits aussi familiers que les siens, un peu plus creusés par la meth et la déchéance d'années de dépendance diabolique, un peu plus vieux, un peu plus soucieux...elle était devenue une de ses plus fidèles clientes rapidement...et quoi ? devait-il faire le médecin ou le thérapeute ? il avait vu la mort, il avait baisé cette chienne de faucheuse, l'avait peut-être engrossé qu'est-ce qu'il en savait, ça ne lui faisait plus rien. Ça ne le chamboulait pas comme ça pouvait faire trembler l'étrangère, ouais, il l'avait vu sa mère, qu'il avait répondu, et c'est tout ce qu'il lui fallait pour continuer, elle ne vivait que pour ses petits bijoux. Seola, secoué d'un énième profond sanglot, avait simplement insulté le dealer (une banalité) lui arrachant ce qu'il pouvait avoir comme sachets, les balançant dans une flaque...la pluie battant contre son front, les yeux brouillés d'océans...les pieds dévalant le trottoir pour s'oublier au coin de la rue. Il n'avait pas tenté de la rattraper, ça n'était pas nécessaire, la salope allait assez souffrir comme ça et une fois qu'il la recroiserait, il lui ferait la peau. C'était une promesse.
Ils s'étaient retrouvés, par hasard, quelques mois plus tard lors d'une soirée...

Citation :
Elle l'avait emmené dans les toilettes, coinçant la porte pour qu'on ne vienne pas les déranger. "Jcroyais que t'aimais pas ça." qu'il avait lancé le sourire dévorant presque l'entièreté de son visage. La musique, étouffant sur la piste de danse, venait caresser encore tous ses sens effarés, séduisant ses cellules, leur imposant sa présence, son regard...sa silhouette. L'intimité d'un murmure, la sensualité d'une basse. Et les miroirs qui reflétaient la scène cachottière. "Jt'ai vu, hier [...]" la sueur ruisselait le long de son dos, embrassant le creux entre ses seins, chatouillant son ventre et s'écrasant contre son jean...baissée, contre l'évier, faisant couler l'eau pour s'abreuver, ses cheveux humides tenus par la main du jeune homme. "[...] avec ton groupe jveux dire, tu chantais sur scène, vous étiez mignons." Le regard s'alourdissant sur son dos, lui faisant courber l'échine, relevant sa peau de picots, comme des épines tirées par défense ou réflexe...par provocation. Par un tourbillon dans l'estomac. "C'est pas toi qui m'avait foutu une baffe et avait jeté tous mes biens dans une flaque d'eau ? T'avais d'la chance qu'ils étaient dans des sachets, sinon jt'aurai refait le portrait." Encore un ricanement qui l'agaça..."Jte dois combien ?" le sourcil arqué, il avait sortit la marchandise de sa poche. "T'es bizarre...c'est quoi ton nom ?" "3 grammes." "Ok 3 grammes, c'est pas cette merde comme t'as dit qui l'a achevé ta mère ?" Le silence engageait la valse de ses démons. Le tambourinement de la basse suffocant à travers les murs. Le cerveau liquéfié, lourd comme du plomb. "Jte dois combien ?" Encore un narquois rictus déchirant sa bouche, prenant sa clope entre ses doigts, expirant la fumée vers le plafond...brouillant son visage de gris, de blanc, de voluptés et de ces lumières artificielles, froides qui lui donnaient un air sérieux. Dangereux, médical et infertile. Haussant des épaules, il écrasa le feu d'un pied, l'autre avançant vers sa personne...la main glissant le long de sa mâchoire, elle venait de remarquer qu'il avait les yeux des casanovas des films noirs chinois qui passaient à la télévision tard le soir sur une chaîne "intellectuelle". Ces mêmes pupilles s'agrandissant avec l'envie, avec l'arrogance de la jeunesse, cet onyx noir plantant ses racines dans l'arrière d'un crâne bousillé par des énigmes. Ces yeux indéchiffrables et sensibles à la fois, que l'on pouvait lire, ou interpréter comme on le souhaitait. "Ça dépend."

Et il lui a fait la peau cette nuit-là, dans des toilettes crasseux, pour un peu de rêves en poudre...un peu de sang ruisselant de son nez qu'il avait effacé de son pouce, l'air amusé. Ils s'étaient retrouvés plusieurs fois, dans l'intimité ombrageuse d'une ruelle, dans les vestiaires d'une salle de concert précédemment illuminée, derrière une supérette les néons dévisageant leur face, puis dans leurs bras...un peu plus chaque fois. Pour un rabais sur une marchandise de valeur, pour une clope partagée après leurs ébats infernaux, et quelques mots qu'ils oubliaient le lendemain.
Ils ne se connaissaient que de nuit. Jamais entièrement, par petits bouts de chair, par des baisers bordéliques et des drogues étranges. Ils n'en voulaient pas plus...

Sortant des billets encerclés d'un élastique de sa veste, il les lui tendit dans un maigre "tiens" presque bâclé par la cigarette se balançant en équilibre au coin de sa bouche. Les mèches ébènes coupant son visage, le profil se tournant en lune complète, le regard passant des billets à ses yeux noirs, se confondant avec les ténèbres ambiantes, elle avait l'air déconcertée, surprise et déroutée pour la première fois de sa vie. "C'est quoi ces conneries ?" répliqua-t-elle sèchement, sans un chuchotement, sans gêne ou peur. "T'as b'soin de fric non ?" "Tu t'moques de moi ? Alors jsuis quoi, ta pute maintenant ?" Il avait envie de l'étrangler, sa voix résonnant entre les murs, brisant le cocon de secrets qu'il avait voulu établir. "Ferme ta gueule, t'en as besoin ou pas ?" avait-il marmonné, les dents serrés, la langue cinglante. "Pourquoi tu fais ça ?" "Bon tant pis pour toi, t'en veux pas alors..." avant même qu'il puisse ranger le fric, la rapace le lui arracha, cachant le  joli présent dans les poches de son pull gris...gris comme les cendres s'écrasant entre eux...comme la fumée s'installant dans cet infime espace. Le silence s'ensuivit...il y avait toujours plus à dire en muet...les iris plantées dans celles de l'autre...le sourire malicieux de Jiu irritant le cerveau embrumé de Seola. "J'ai pas besoin de toi." murmura-t-elle finalement. "Je sais." haussant des épaules, il réarrangea sa veste en cuir sur ses épaules. "Fais attention..." arquant un sourcil, il releva la tête vers elle, questionnant ce qu'il venait d'entendre. "A quoi ?"
"A ne pas tomber amoureux de moi." la moue provocatrice, la gamine bouffait de la poussière et en redemandait, se nourrissant de rien et un peu de lui...le sourire adorable égayant son expression précédemment tirée, il ne pouvait s'empêcher d'y penser...à cette audace prononcée...secouant sa tête, il lui rendit une seule expiration...puis la fumée dévora l'entièreté de son visage.

Et elle, si sûre de sa personne, toujours confiante, la poitrine bombée, elle pensait qu'elle volait, alors qu'il la ramenait, petit à petit, six pieds sous terre.
nom, prénom ; intitulé du lien
ici la description du lien entre les personnages.
nom, prénom ; intitulé du lien
ici la description du lien entre les personnages.

_________________
lose your way to make you feel better just because you feel worse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t607-jeon-seola-a-forest-fire-by-designhttp://youngbusan.forumactif.com/t672-jeon-seola-lala-fire-walk-with-me#16748http://youngbusan.forumactif.com/t673-jeon-seola-nseolafw#16760http://youngbusan.forumactif.com/t686-jeon-seola
⊱ Date d'inscription :
05/04/2018
⊱ Messages :
230
⊱ Pseudo :
jsp
⊱ Avatar + © :
j.h. @ sial
Ven 13 Avr - 22:27
mes attentes



tout d'abord, si vous en êtes arrivés là c'est que vous avez fini de lire ce crap de scénario vraiment bravo pck même moi j'ai honte de relire mais bon...sometimes you got to do what you got to do  
Merci énormément d'avoir cliqué dessus, d'avoir lu et d'en être là...là où tout se précise, tout devient net...et peut-être presque concret avec une inscription hm ?  
Bon c'est le moment où jfais mon speech pour tenter de vendre mon scénario ptdr...bahh gO  

PSEUDO négociable, j'ai mis ça parce qu'il fallait remplir un truc et que voilà. Un seul truc, c'est que j'aimerai que ça reste assez "court", je sais pas je trouve ça plus charmant...enfin c'est juste que j'imaginais qu'il aimait pas trop les surnoms donc bon, un prénom simple et concis ça réduit les chances de se faire appeler autre que son prénom...i guess jsais pas me demandez pas c'est trop pour moi là

AVATAR alors négociable également mais mitsuji sen c'est vraiment mon mari depuis des années et vraiment j'ai un attachement particulier pour ce mec que jtrouve juste méga frais et stylé (jveux dire fuck me up daddy). Vous pouvez toujours proposer tho, genre Nam Taehyun peut coller, faut qu'il ait l'air un minimum wasted quoi  

LIEN alors jvous rassure tout de suite, CE N'EST PAS UN LIEN LOVE. Rien de cela, y a pas de sentiments de ce genre, honnêtement y a de l'affection légère bien sûr...enfin de l'attachement, peut-être dû à l'habitude de se voir, ou de se téléphoner pour s'envoyer en l'air. Mais en gros, Jiu était le dealer de sa mère (qui est morte d'overdose ça explique pourquoi Lala était furax un peu contre lui ...OK C'EST GLAUQUE JE VEUX BIEN L'ADMETTRE), donc il est le seul au courant que y a une couille dans le pâté du côté de la vie familiale/perso de Seola. Elle en parle pas tho, mais il le devine, genre c'est un peu un snake aussi, il connaît les détails de la vie de ses clients c'est flippant un peu si vous voulez mon avis
Bon basique, mais de haine on est passé à sexfriends si je peux le dire comme ça. Enfin Jiu est le dealer de Seola et clairement (faut appeler un chat un chat hein), elle couche avec lui pour pouvoir se payer sa drogue...pour qu'il lui fasse des réductions, comme les soldes d'été m'voyez c'est évidemment lui qui a proposé l'arrangement puis bon, ça leur plait bien comme truc donc ils en restent là.
Ils se parlent pas trop otherwise, ils font leur business (ptdr ptn comment je parle marre), échangent trois mots et partent, puis s'oublient. Jusqu'à ce que Seola soit en manque (de drogue j'entends   ). On n'est pas encore au moment où il lui envoie un sms en mode "slt send nudes stp" ou "slt t'es libre ce soir ;)", peut-être qu'on en viendra jamais.
Sinon, comme vous pouvez l'avoir plus ou moins devinés, y a un attachement qui s'est produit...Jiu sait que Seola est dans la merde, l'aide quand il en a envie...comme ça par coup de tête (comme un roi qui se rappelle de ses sujets ). Enfin ils l'expliquent pas, ils veulent pas l'expliquer et c'est bien comme ça.

TOUT peut-être discuté en mp et TOUT peut évoluer, je préfère laisser le lien assez ouvert parce que j'aime pas bloquer les gens dans un lien tout préfabriqué, j'aime bien sentir la vibe par rp   et puis voir comment les personnages interagissent entre eux etc...
donc voilà, vous êtes libres de sauter tout le forum si cela vous chante et on verra comment leur relation évoluera
tout ce que j'ai à dire c'est que ça peut être un très mauvais jeu, un very bad trip, un truc complexe et ambigu

HISTOIRE tout est négociable, vraiment appropriez-vous le personnage. Je l'imaginais pas venir d'une famille méga riche ou quoi...puis forcément il deale depuis son adolescence (king of lycée pour des raisons vous voyez ) après vraiment wow c'est libre.

PRESENCE je demande pas la lune, au moins une réponse par semaine c'est tout moi-même jsuis lente donc je comprends le délire et pas de fantôme quoi...enfin ça sert à rien de s'inscrire si vous pensez pas pouvoir gérer le perso ou même la fiche de présentation merci  

voilà voilà...je crois que j'ai rien à rajouter j'ai l'impression c'est un scénario méga bâclé ptdr mais jvous jure que dans ma tête c'était le feu

j'espère vous voir avec mon scénario, sinon au moins vous voir par ici avec un autre personnage qui vous fera plaisir, et sur ce, la bise denise


_________________
lose your way to make you feel better just because you feel worse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
⊱ Date d'inscription :
14/04/2018
⊱ Messages :
15
⊱ Pseudo :
none.
⊱ Avatar + © :
sm.
Sam 14 Avr - 12:12
livraison express ma belle
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t607-jeon-seola-a-forest-fire-by-designhttp://youngbusan.forumactif.com/t672-jeon-seola-lala-fire-walk-with-me#16748http://youngbusan.forumactif.com/t673-jeon-seola-nseolafw#16760http://youngbusan.forumactif.com/t686-jeon-seola
⊱ Date d'inscription :
05/04/2018
⊱ Messages :
230
⊱ Pseudo :
jsp
⊱ Avatar + © :
j.h. @ sial
Sam 14 Avr - 21:40
A L O R S L A



je rentre du boulot je vois que tu es là ohh mon dieu . alors je m'y attendais pas du tout je suis SPEECHLESS jcroyais mon scénario allait flop et puis non et t'es là en mode vraiment express je

MERCI ENORMEMENT si besoin, ma boîte mp est ouverte

_________________
lose your way to make you feel better just because you feel worse
avatar
chain my wrist ⤩ to a s i n k i n g ship
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t447-shin-jaebum-apoplexie-sentimentalehttp://youngbusan.forumactif.com/t530-shin-jaebum-etherealhttp://youngbusan.forumactif.com/t641-shin-jaebum-godjhttp://youngbusan.forumactif.com/t642-shin-jaebum
⊱ Date d'inscription :
20/03/2018
⊱ Messages :
755
⊱ Pseudo :
hyangsu.
⊱ Avatar + © :
hong dabin x ((pastel breathing))
⊱ DC :
((n o a))
⊱ Âge :
vingt-cinq années passées un shot de soju dans la paume et le cerveau embaumé d'un voile de nicotine.
Mar 17 Avr - 12:01
scénario pris

_________________

( d i e t r y i n g )
there's things out of my control. it's hard to explain it. heavy hearts weigh us down. and the water's getting deep. do we swim, or do we sink?
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUSAN :: scénarios  :: scénarios pris -
Sauter vers: