:: haeundae beach Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(+18 ) DROWNING

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t97-jang-misoo-s-u-p-e-r-n-o-v-ahttp://youngbusan.forumactif.com/t185-jang-hojoo-s-p-i-t-v-e-n-o-mhttp://youngbusan.forumactif.com/t180-jang-hojoo-wastedyouthhttp://youngbusan.forumactif.com/t181-jang-hojoo
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
279
⊱ Pseudo :
queenshady
⊱ Avatar + © :
yoongi la beauté + ©queenshady avatar + ©queenivana pour la signature
⊱ DC :
ito kohaku (fdp 2)
⊱ Âge :
la jeunesse supposé joyeuse, c'est dix-huit ans de joie de vivre mais un an de tristesse et beaucoup plus qui ne se termineront jamais. ( 19 yo ). pourtant, c'est toujours festif, ces 31 du mois d'octobre.
Ven 6 Avr - 13:19





i'm a poison and you know that is the truth
all your friends think i'm vicious

c'est festif, il n'arrive pas à suivre cependant la tournure que prend la soirée. lui qui se trouvait tellement haut, il pouvait caresser les nuages si il le voulait. se rapprocher de ce paradis qu'il se refusait. âme tourmentée, destinée qu'à ne vagabonder dans un enfer profond. mais, ce soir, il ose s'affranchir de ces règles, ce soir, il va contre le vent, il défit ses lois. l'ivresse constante. il se sent tellement bien. et sa carcasse veut s'exiler de la pièce oppressante. soirée qui était destiné à être partagé à trois, voilà maintenant que toute la jeunesse de busan se trouvait au même endroit. ces visages qu'il connaissait et d'autres inconnus. qu'il bouscule pour trouver la sortie. de l'air frais. ça fait du bien, l'air de la mer. celle qu'il détestait pourtant. souvenirs douloureux qu'il s’entêtait à oublier. forçant son être à fouler le sable humide. tourner la page. désir profond. il inspire un grand coup, laisse la brise l'emporter. ouvre les bras, penche son visage en arrière. sourit calmement, le bruit des discutions est mit en silence par le cerveau du petit prince déchu. et ses paupières s'ouvrent. pour scander la plage, les visages. ses iris se déposent sur cette figure qui le troublait depuis maintenant un petit moment. ces paroles. surtout. qui avaient réveillé quelque chose en lui. il n'arrivait pas à comprendre, parce que la réponse était encore inconnu pour ce dernier. impensable pour le dépendant. et pourtant, il fait traîner son corps vers cet ami. kitae. oh kitae, pourquoi es-tu là ? il s'approche souriant, cherche à faire bonne figure auprès de ce petit groupe. comme-ci sa réputation n'était pas connue de tous. mais, il fait semblant. ne veut pas s'attirer les foudres des autres, pas pour le moment. et il sent très bien les regards sur sa personne. pourtant lui, ne voit que kitae. « kitae, j'ai à te parler, tu viens ? » d'un signe de tête il désigne un endroit. loin des regards indiscret. car la discutions allait certainement être problématique. parler de cette chose qui le tourmentait depuis quelques jours. il sentait déjà son palpitant s'accélérer. il se doutait bien aussi que cet ami, devait être aussi alcoolisé. les langues se déliaient toujours mieux lorsque l'ivresse coulait dans le sang. c'est avec facilité d'ailleurs que ce dernier accepte alors hojoo ouvre le chemin, sa main tenant une bouteille d'alcool, vodka. pour toujours. de son index il pointe en direction de ce parking, de cette voiture.

voiture décapotable, retrouvant bien vite son toit, son corps s'abat en fracas contre le cuir de ses sièges. le luxe qui saute aux yeux de l'extérieur mais, l'intérieur était loin d'être propre. toutes ces bouteilles d'alcools au sol. débris d'un début de soirée festif. refermant cette porte, il a du mal à trouver les mots dans un premier temps. « tu t'amuses bien ? c'est pas ce qu'il voulait dire. et pourtant c'est la seule chose qui a bien voulu sortir de sa bouche. lui qui pourtant était le premier à dire ce qu'il pensait, voilà que maintenant, il perdait toute crédibilité. alors il glousse, prend sur lui. l'alcool était supposé l'aider alors il engloutie le goulot de son alcool favori, pour s'encourager lui-même. ça racle sa gorge, ça désintègre sa lâcheté pour faire place à sa franchise. j'ai un problème. voilà qui était mieux. et son cou se dépose contre la fabrique luxueuse. il soupire, de sa main libre il vient attraper ce volant. ses yeux se perdant sur le vide qui se trouvait en face de lui. j'ai pensé à toi dernièrement. » pourtant ça reste flou. il a du mal à rentrer dans les détails. espère que son compère lui, comprendra. même si ça n'allait pas être le cas. mais il se dit que peut-être, il n'était pas aussi idiot que ça. mais la don de voyance, n'était pas commun alors, il attend qu'il lui donne de quoi argumenter, de quoi provoquer l'animal qui dormait en lui. celui qui n'avait pas de filtre, celui qui parlait sans penser aux répercutions car là, il avait du mal à le réveiller. et ça, même alcoolisé.

_________________

11:11



tu m'as dit : "tiens moi par la main, protège moi de ce monde, le paradis c'est quoi si l'enfer c'est les autres ?" je n't'aime plus vraiment, on fait des choix qu'on assumera forcément, dans ma mélancolie, dans mon élément, la vie reprend tout c'que t'as, t'laisse que les remords. les sentiments diminuent, un choix fait en 10 minutes, 10 minutes pile. mon sang froid qui diminue, diminue vite. la haine fait son chemin, mieux vaut même pas r'garder l'état d'nos âmes.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t85-moon-kitae-nous-avons-des-nuits-plus-belles-que-vos-jourshttp://youngbusan.forumactif.com/t89-moon-kitae-prolonger-la-nuit#197http://youngbusan.forumactif.com/t83-kitkataehttp://youngbusan.forumactif.com/t84-moon-kitae
⊱ Date d'inscription :
11/02/2018
⊱ Messages :
619
⊱ Pseudo :
lipscordia, camille.
⊱ Avatar + © :
yook sungjae, ©neonastral. signature par ©astra.
⊱ Âge :
dix huit ans.
Ven 6 Avr - 15:16
Kitae n’aurait jamais dû venir à cette soirée. Déjà, il avait un devoir à rendre dont la moitié était encore à l’état de brouillon, et en plus de ça, le dernier repas avec son père s’était particulièrement mal passé, le vieille homme avait entendu les bruits de couloir sur l’alcoolisme de son fils, et les remontrances avaient été à la hauteur de sa colère. Son coatch aussi avait même mis son grain de sel “tu ne participeras pas à la compétition si tu es positif à l’alcool, et tes performances sont plus que médiocres”. La claque. Presque de quoi le sevrer en une conversation.
Presque.
Ca aurait pû, mais il faut croire que l’effet a été inverse. Ce soir, il se trouve assis sur la plage qu’il cherche à éviter pendant plusieurs mois, et le bruit des vagues n’a fait qu’augmenter sa culpabilité, l’obligeant à l'étouffer à coup de verre et de bouteille. Il n’est même plus certain de ce qu’il est précisément en train de boire quand il voit Hojoo apparaître. Ah, il est là lui ? Kitae en a presque oublié que c’est de lui qu’est venu le message d’une soirée sur la plage.
Il aurait pu sourire en le voyant, mais sa demande lui fait comprendre qu’il n’y a pas de quoi. Et merde, qu’est-ce que j’ai encore fait. Il ne peut qu’envisager la remontrance et il ne comprend pas ce que son ami peut bien lui vouloir, il était persuadé qu’ils avaient déjà survolé tous les sujets de disputes, et il n’était pas d’humeur à en remettre une couche. Mais il ne proteste pas et le suit avec une certaine distance de sécurité (ou juste que Kitae ne marche pas droit quand il est ivre, au choix). « Tu sais, c’est très cliché un meurtre sur un parking, 0/10 pour l’originalité. » Mais il fixe ses pieds plutôt que de regarder où il va, et rapidement il se cogne à Hojoo. « Aïe.. » Puis il voit la voiture, et il encore moins rassuré.
Ah ouais. Carrément ? Les seules discussions qu’il a dans les voitures sont celles avec sa mère et merci mais il s’en passera. Pourtant, il imite Hojoo et ne bronche pas à ouvrir la portière pour monter à l’avant. L’endroit autre fois si familier lui semble aujourd’hui si inconnu, l’odeur n’est plus la même, les marques des bouteilles d’alcool sont différentes et l’intérieur à l’air un peu plus usé. Il ne fait plus parti de ceux qui s’amusent avec Hojoo et l’alcool exacerbe sa jalousie.
Mais il n’a pas l’intention de parler, lui il n’a rien à dire. Mais Hojoo s’exprime et il ne comprend pas où il veut en venir, il n’est même pas en état de réfléchir aux sous-entendus. « Y a de l’alcool donc.. ouais, youhou, ultra amusant. » Sa joie forcée ne le fait même pas rire. Depuis quand il s’en inquiète ? Kitae comprend bien que ce n’est pas pour ça qu’il est là, mais une fois encore, il ne peut pas deviner si Hojoo ne lui dit pas. Un problème ? « Ah, je me disais bien qu’on était pas venu discuter pâquerettes. » Mais son ton est un peu sec, du style, ah, j’existe quand tu as besoin de moi ? Tes nouveaux amis ne sont pas à la hauteur ? Comme toujours, ça l’agace mais il ne dit rien, il attend. Et.. « Ouais, ok, et donc ? » Mais de quoi est-ce qu’il parle ? Kitae ne comprend pas parce qu’il n’a pas envie de comprendre, il le regarde un instant avant de fouiller dans la boite à gant. « T’as pas une clope s’te plait ? » Le gamin n’en a jamais sur lui, et bonne pioche, paquet plus briquet, ce n’est pas la marque habituelle de son ami, probablement quelqu’un d’autre qui l’a laissé là mais qu’importe, il étouffement le pincement de jalousie qui lui brûle le coeur. Il s’allume le cylindre histoire d’avoir de quoi s’occuper et maîtriser son début d’angoisse. Il joue même avec les commandes du siège de façon à être assis plus confortablement. « Je croyais qu’on avait rompu quand je suis venu chez toi. » Il recrache la fumée en direction d’Hojoo et sa propre réflexion l’amuse. Vraiment, on pourrait presque dire un couple, et si les gens étaient un peu plus attentif, peut-être qu’ils le penseraient aussi. Ils font ce qu’il y a de plus cliché ; les engueulades tard le soir, les pleures, les appels à l’aide, les réconciliations dans la voiture.. Kitae sent soudainement ses joues se rougir, et il ne comprend pas pourquoi. Pas tant que Hojoo ne l’explique pas. « Attend.. de quoi tu parles ? »

_________________
what hope did I Ever have ? We were Born in the same star.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t97-jang-misoo-s-u-p-e-r-n-o-v-ahttp://youngbusan.forumactif.com/t185-jang-hojoo-s-p-i-t-v-e-n-o-mhttp://youngbusan.forumactif.com/t180-jang-hojoo-wastedyouthhttp://youngbusan.forumactif.com/t181-jang-hojoo
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
279
⊱ Pseudo :
queenshady
⊱ Avatar + © :
yoongi la beauté + ©queenshady avatar + ©queenivana pour la signature
⊱ DC :
ito kohaku (fdp 2)
⊱ Âge :
la jeunesse supposé joyeuse, c'est dix-huit ans de joie de vivre mais un an de tristesse et beaucoup plus qui ne se termineront jamais. ( 19 yo ). pourtant, c'est toujours festif, ces 31 du mois d'octobre.
Ven 6 Avr - 21:12





i'm a poison and you know that is the truth
all your friends think i'm vicious

les remarques bon enfant le font sourire et pourtant, ça ne dure pas longtemps. ce sourire vite effacé par ce qui se trame dans l'esprit torturé du drogué. le contact soudain crispe le plus vieux, parce qu'il est trop prêt. trop proche ce qui enfonce le clou un peu plus. qu'est-ce-qui ne tournait pas rond chez lui ? dans cette voiture, loin des regards, des ragots, loin du bruit assourdissant de l'endroit. le meilleur moment pour s'éclipser, c'était bien quand la fête battait son plein. hojoo ne le savait que trop bien. et une fois que c'est craché, la réaction n'avance en rien la situation. et le fait qu'il fasse comme chez lui et qu'il vienne prendre les cigarettes de jisoo ne change en rien ses pensées, lui qui normalement, aurait fait en sorte d'aider l'avarice du comédien. pourtant, il pouffe un rire à sa phrase. comme-ci c'était pareil. mais le dépendant était connu pour toujours revenir, après tout sunhee avait beau le jeter, casser avec lui, il arrivait toujours à retrouver le chemin de ses bras, de son coeur, de son corps. corps qu'il aimait et pourtant, il se demandait si c'était toujours le cas. « ah ? t'es si dramatique kitae, tu prends la mouche à chaque fois que je dis quelque chose aussi, j'ai pas à subir tes jugements sur ma situation, t'es loin d'être mieux que moi. » et le démon pointe le bout de son nez. le gloussement moqueur, cette flamme sournois qui brille dans ses iris. les paroles qui reprennent leur fatalité. venin de serpent. attiser la flamme pour le transformer en feu de forêt. et la question qui rentre en jeu. il bouge sa tête d'un sens à l'autre, il cherche les mots. comment expliquer. « de quoi je parle ? un pouffement de rire qui signe bien l'état dans lequel il se trouvait. ses yeux qui fixe ses propre cuisses. car son esprit n'arrive pas à lui dire clairement ce qu'il désire entendre. c'est flou. tout est toujours flou avec lui de toute façon. et il boit une dernière gorgée, s'énerve de cette situation, avale le liquide du diable trop facilement qu'il ne sent plus la douleur de l'alcool. son regard froid mais pourtant si expressif, les sourcils qui se froncent. justement, j'en sais foutrement rien putain. la main qui tenait sa bouteille s'approche de son visage, son index se tend et vient tapoter sa tempe. pointant du doigt ce cerveau qui lui jouait des tours. depuis que ta belle gueule s'est pointé dans mon crâne, depuis que t'as prononcé quoi ? trois mots ? mon putain de cerveau il me rend fou, après tout, je suis hojoo, pourquoi ? c'est pas possible ! je peux pas- et il se mord sa lèvre, son regard qui est habité par une haine qu'il n'arrive pas à désigner. et c'est instinctif, lorsque ses pupilles se déposent sur les lippes remplies du plus jeune. impulsif, ce qu'il ne pensait jamais faire. il attaque sans prévenir. ne demande pas l'autorisation pour venir ravager ces dernières, ses paupières qui se ferme et le palpitant qui s'accélère encore plus qu'avant. mais ne déposer que ses lèvres n'est pas assez, rien ne peut définir ce qu'il ressent vraiment et pourtant, tout prend son sens. s'impose sur le jeune homme, sa main libre qui se dépose contre le cuir du siège de ce dernier, ne pas s'écraser totalement contre le plus jeune. pour finalement briser le contact mais, ne pas bouger d'un pouce. ses paupières qui s'ouvrent. putain ! » c'est grogné en même temps que sa main vient frapper contre le siège. alors c'était donc ça. et ses traits de visages sont sévères, pourtant il arrive à relever ses yeux vert le plus jeune. bien sûr que la surprise devait s'y trouver son visage. le drogué était tout aussi surpris que lui et pourtant, il arrive pas à se reculer. car il ne sait pas faire marche arrière, préfère rouler droit dans le mur à une vitesse mortelle.

_________________

11:11



tu m'as dit : "tiens moi par la main, protège moi de ce monde, le paradis c'est quoi si l'enfer c'est les autres ?" je n't'aime plus vraiment, on fait des choix qu'on assumera forcément, dans ma mélancolie, dans mon élément, la vie reprend tout c'que t'as, t'laisse que les remords. les sentiments diminuent, un choix fait en 10 minutes, 10 minutes pile. mon sang froid qui diminue, diminue vite. la haine fait son chemin, mieux vaut même pas r'garder l'état d'nos âmes.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t85-moon-kitae-nous-avons-des-nuits-plus-belles-que-vos-jourshttp://youngbusan.forumactif.com/t89-moon-kitae-prolonger-la-nuit#197http://youngbusan.forumactif.com/t83-kitkataehttp://youngbusan.forumactif.com/t84-moon-kitae
⊱ Date d'inscription :
11/02/2018
⊱ Messages :
619
⊱ Pseudo :
lipscordia, camille.
⊱ Avatar + © :
yook sungjae, ©neonastral. signature par ©astra.
⊱ Âge :
dix huit ans.
Sam 7 Avr - 12:04
Le rire de Hojoo lui fait presque peur. Ce n’est pas un rire qui connait, et pourtant, il peut dire sans exagération qu’il connaît son ami. Mais là, il ne sait pas ce que cela signifie, ni même à quoi s’attendre, et oui, ça lui fait peur. Est-ce qu’il veut discuter pour mettre définitivement fin à tout ça ? Un vrai, aurevoir Kitae, on a plus rien à faire ensemble. Il s’était bien évidemment attendu à se faire plaquer par un Jang, mais il pensait à Hyomin et non à son frère. Il n’ose même pas le regarder. Il fixe l’horizon tout en s’occupant de sa cigarette parce qu’il ne sait pas quoi faire. Sa main libre joue avec la fermeture de son sweat, et il attend la sentence. Du coin de l’oeil, il regarde son ami descendre gorgée après gorgée. C’est sérieux, c’est pas une blague, il le voit dans son regard, l’entend à l’intonation de sa voix.
Il ne connaît pas cette facette d’Hojoo.
Et le poids dans son estomac l’averti qu’il n’en a pas envie.
Il l’écoute parler, toujours en le regardant du coin de l’oeil. Mais Kitae ne comprend pas. Rien, aucune connexion. Qu’est-ce qu’il lui a dit ? Il ne s’en souvient plus. La soirée où Hojoo est venu le récupérer au commissariat est floue, même plus, elle est noire, il n’a que de vagues flashs, rien pour lui rappeler une conversation.
Trois mots.
Il ne lui a pas dit je t’aime quand même ?
Si ?
Kitae fronce les sourcils à le recherche de quelques brides de souvenir, mais il n’a même pas le temps de répliquer. Le corps de Hojoo s’approche à une vitesse qui empêche tout analyse, et même quand ses lèvres sont contre les siennes il lui faut plusieurs secondes pour comprendre ce qu’il se passe.
Mais
q’est-ce
qu’il
lui prend ?

Sauf qu’il n’est pas en état de comprendre ou même de chercher à comprendre. Sa main lâche sa cigarette pour pouvoir s’accrocher au cou d’Hojoo. Son coeur s’accélère à une vitesse qu’il pensait impossible, et il a presque la tête qui tourne : mais il s’en fout. Sa seconde main vient agripper ses cheveux et c’est sa réponse. Il n’a pas l’intention de le lâcher et il savoure chaque mouvement. Ses lèvres contre les siennes, son souffle sur sa langue. Il a fermé les yeux depuis longtemps déjà, et il a la sensation que tous ses sens sont décuplé, il sent déjà son corps répondre à tous ses gestes et il ne sait pas quoi faire, mais il n’a pas besoin de savoir, l’instinct et l’envie s’en charge pour lui.
Puis tout se brise, mais pas entièrement. Hojoo est toujours aussi proche, mais ses lèvres sont occupées à jurer. Leurs regards se croisent et Kitae est toujours aussi perdu.
Il n’a jamais imaginé son ami ainsi.
Pas une seule seconde.
Et il se sent totalement idiot de n’avoir rien vu. On n’embrasse pas quelqu’un comme ça, pas même son ami. Il se sent ses joues se réchauffer sous le regard d’Hojoo, mais l’adrénaline soudaine l’empêche de s’en soucier. Sa main sur sa joue caresse sa peau d’un petit mouvement de pouce, et il ne sait pas quoi faire.
Il ne connaît pas ce Hojoo là.
« Ca va, c’est bon. » Panique pas, je reste-là, c’est rien. « C’est bien. » Et Kitae s’avance, embrasse la pommette de son ami, sa joue, le coin de sa lèvre.. C’est tendre, presque chaste. Il ne sait pas ce qu’il est censé faire, il sait qu’il n’y a rien à dire, que les gestes sont plus parlant que des phrases maladroites. Ses lèvres en caresse contre son visage, ses mains pour l’apaiser.. il ne veut pas qu’il parte, il ne veut pas qu’il se détache.
Et le dernier baiser dérape, à pleine lèvre cette fois, toujours aussi doux, toujours aussi chaste, mais il ne se décolle pas, il laisse le soin à Hojoo de choisir.
Il ne connaît pas cet Hojoo là, mais il n’en a pas peur, il est en envie.

_________________
what hope did I Ever have ? We were Born in the same star.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t97-jang-misoo-s-u-p-e-r-n-o-v-ahttp://youngbusan.forumactif.com/t185-jang-hojoo-s-p-i-t-v-e-n-o-mhttp://youngbusan.forumactif.com/t180-jang-hojoo-wastedyouthhttp://youngbusan.forumactif.com/t181-jang-hojoo
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
279
⊱ Pseudo :
queenshady
⊱ Avatar + © :
yoongi la beauté + ©queenshady avatar + ©queenivana pour la signature
⊱ DC :
ito kohaku (fdp 2)
⊱ Âge :
la jeunesse supposé joyeuse, c'est dix-huit ans de joie de vivre mais un an de tristesse et beaucoup plus qui ne se termineront jamais. ( 19 yo ). pourtant, c'est toujours festif, ces 31 du mois d'octobre.
Dim 8 Avr - 9:57





i'm a poison and you know that is the truth
all your friends think i'm vicious

c'est exactement la même sensation de désir qu'il ressent en ce moment, ce désir qui ne pointait que le bout de son nez lorsqu'il partageait la couche avec une amazone. c'était celle-là et malheureusement il avait du mal à y croire. qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez lui ? était-ce l'alcool ? pourtant ça ne lui avait jamais fait cet effet là avant. de plus, en cette soirée, il était clean de toute drogue. alors il a du mal à relier les points, ignorant devant les évidences pourtant présentes. c'est les même lèvres pulpeuses qu'il voulait ravager encore en encore, c'était le désir de son corps d'explorer celui de l'autre. d'un autre homme. alors quand les paroles sont chuchotés, il a du mal à les avaler. parce que maintenant, oui maintenant, il avait un avant goût de ce que kitae pouvait ressentir. il a envie de vomir, face à cette facette qui avait vu le jour quand il était trop faible mais, c'est plus fort que lui. pourquoi avec lui et pas les autres ? pourquoi c'était lui et pas un autre ? il a envie de pleurer le drogué, parce que ça ne lui dérangeait pas que ce soit un autre homme, il pensait même que ça allait être aleksei le déclencheur mais, non. c'était cet ami d'enfance qu'il désirait tant oublier. « non, non ça va pas, non. c'est chuchoté de manière saccadé, car il veut pas accepter la réalité. bien ? » ses yeux qui se relèvent vers le plus jeune, cette voix qui se brise lorsqu'il prononce cet simple mot. en quoi cela était bien ? au contraire, c'était sa personne qui venait de s'effondrer, toutes ces années à le fuir et le voilà maintenant.

et baiser chaste le fruste, parce que même si il ne veut pas l'assumer, ça le fait plonger plus, c'est pas comme ça qu'il est, il a jamais été pudique. et actuellement, le chaos qui se trouvait dans son esprit, dans son corps, était loin de réclamer des baisers salvateurs. alors qu'il répond au baiser, il prend l'initiative d’accélérer la vérité.balance ce flash vide sur le sol de sa voiture,s'invite au dessus du plus jeune. dévore les lippes de ce dernier, laisser voyager ses mains sur un corps masculin. si différent. les formes ne sont pas les mêmes. cependant l'euphorie est bien présente, ce désir d'en savoir plus, de déguster le fruit défendu. ça gonde en lui. cette main gauche qui vient exploser le cou du fils de riche, aux joues rosés, attrapant cette nuque pour ne lui laisser aucun choix, aucune chance de s'échapper. alors que sa main droite se donne le droit de venir se déposer sur cette taille, glisser ses doigts sous le haut du plus sage. toucher cet épiderme qui l'invitait à un voyage damné. il n'entend plus la musique, seuls les soupirs et les grognements remplissent l'automobile. et ce qui se trouve dans son pantalon se réveille, signe d'une envie indécente qui gêne le plus vieux. s'arrêter, se soulever un peu pour éviter que kitae s'en aperçoive, qu'il ne sente que l'objet de ses désirs en cette soirée, était lui et non une femme, ou voir même sa cousine. vient nicher ses yeux dans le creux de la nuque du plus jeune. « c'est pas possible. si ça l'était. son membre ne pouvait pas mentir, ce n'était pas une erreur. cet odeur masculine qui le faisait tournoyer dans tous les sens, ce parfum aux traits soulignés qui venaient prendre au vif ses nasaux. cette tête qui se penche pour ne laisser apercevoir qu'un sourire amer, ainsi que ses iris froide. qui l'eût cru, hein ? » certainement personne.

_________________

11:11



tu m'as dit : "tiens moi par la main, protège moi de ce monde, le paradis c'est quoi si l'enfer c'est les autres ?" je n't'aime plus vraiment, on fait des choix qu'on assumera forcément, dans ma mélancolie, dans mon élément, la vie reprend tout c'que t'as, t'laisse que les remords. les sentiments diminuent, un choix fait en 10 minutes, 10 minutes pile. mon sang froid qui diminue, diminue vite. la haine fait son chemin, mieux vaut même pas r'garder l'état d'nos âmes.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t85-moon-kitae-nous-avons-des-nuits-plus-belles-que-vos-jourshttp://youngbusan.forumactif.com/t89-moon-kitae-prolonger-la-nuit#197http://youngbusan.forumactif.com/t83-kitkataehttp://youngbusan.forumactif.com/t84-moon-kitae
⊱ Date d'inscription :
11/02/2018
⊱ Messages :
619
⊱ Pseudo :
lipscordia, camille.
⊱ Avatar + © :
yook sungjae, ©neonastral. signature par ©astra.
⊱ Âge :
dix huit ans.
Mar 10 Avr - 22:50
Hojoo ne le repousse pas quand Kitae l’embrasse en retour et sa réaction le surprend presque, lui qui s’attendait à un rejet net. Alors ça ne fait qu’accélérer les choses, les battements dans sa poitrine pour commencer, puis son souffle qui devient saccadé, et leurs lèvres qui ne cherchent plus un baiser simple mais qui semblent répondre à leur demande incontrôlée.. Kitae peut sentir tout son corps y répondre, avec cette chaleur si soudaine, la chaleur dans son bas ventre, puis la réaction entre ses jambes, sa peau qui frissonne à chaques caresses, particulièrement quand les doigts de son ami explore les parties de lui qu’il n’a jamais touché.. Alors le garçon s’essaye à son tour, ses mains quittent son visage pour caresser une de ses cuisses et l’autre s’accroche à son biceps, caressant son bras dans des mouvements contrôlé. Puis la main sur sa cuisse monte, s’arrêtant sur sa taille puisqu’il n’ose pas explorer ailleurs. Le baiser ne s’arrête pas, et il se rend compte qu’il est de plus en plus désordonné, au revoir les baisers de collégien, il retient même un gémissement quand les doigts de Hojoo caresse sa peau.
Puis il s’arrête.
Mais l’adrénaline ne descend pas. Il entend les plaintes de Hojoo, comprend sa panique (il l’a vécu, lui aussi, et le vit toujours un peu), mais l’alcool (et l'excitation peut-être aussi) l’empêche de penser de façon réfléchie. Ses yeux cherchent son regard pour l’assurer que tout va bien encore une fois, même si ça n’a pas beaucoup de sens, que ça en aura encore moins demain, parce que non, rien ne va. Mais cette importance n’existe pas à cet instant. Hojoo se cache dans sa nuque, et Kitae est certain qu’il peut entendre les battements de son coeur, ça le fait presque rougir mais il n’en a pas honte. Sa main revient se perdre dans ses cheveux, il les caresse distraitement, attend un instant, pour laisse le temps à son ami de réagir, de le repousser et peut-être aussi, pour savourer le moment.
Kitae n’a rien à dire de plus. Qui l’eut cru ? Personne évidemment, pas même Kitae qui soudainement se demande si ce n’est pas le sens caché de toutes leurs disputes. Mais il est trop saoul pour s’en vouloir maintenant, l’idée lui traverse l’esprit mais elle n’accroche pas.
Puis le jeune Moon force son ami à se détacher, juste de quoi pouvoir enlever son t-shirt. Il ne sait pas ce qu’il fait, il n’est pas bien plus habitué que Hojoo. Le gamin ne connaît que les toilettes des clubs crasseux et les gestes machinaux quand il partage le lit de Sunyeol. Peut-être qu’il devrait prendre le temps de rassurer son ami, lui expliquer qu’il n’y a rien de mal, que ça ne compte pas si personne ne le sait.. mais il n’y croit même pas lui-même. « Arrête-moi.. » Kitae lui-même n’est pas certain du sens de sa phrase, ça sonne comme un défis et une supplication en même temps. Et ses gestes n’attendent pas sa réponse : ses lèvres cherchent les siennes pendant un instant, puis dérivent dans son cou pendant que ses mains soulèvent son t-shirt, caressant sa peau doucement puis sans retenue. Leurs corps bougent, se frôlent, et l’espace d’un instant, il peut sentir à quel point le corps d’Hojoo réagit aussi. Il sourit contre sa peau, y laisse encore quelques baisers. « A ce point-là ? » Ce n’est pas un reproche, ni une vraie question, de toute façon, il sait qu’en un mouvement, Hojoo peut sentir que le désir est réciproque.

_________________
what hope did I Ever have ? We were Born in the same star.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t97-jang-misoo-s-u-p-e-r-n-o-v-ahttp://youngbusan.forumactif.com/t185-jang-hojoo-s-p-i-t-v-e-n-o-mhttp://youngbusan.forumactif.com/t180-jang-hojoo-wastedyouthhttp://youngbusan.forumactif.com/t181-jang-hojoo
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
279
⊱ Pseudo :
queenshady
⊱ Avatar + © :
yoongi la beauté + ©queenshady avatar + ©queenivana pour la signature
⊱ DC :
ito kohaku (fdp 2)
⊱ Âge :
la jeunesse supposé joyeuse, c'est dix-huit ans de joie de vivre mais un an de tristesse et beaucoup plus qui ne se termineront jamais. ( 19 yo ). pourtant, c'est toujours festif, ces 31 du mois d'octobre.
Mer 11 Avr - 18:37

_________________

11:11



tu m'as dit : "tiens moi par la main, protège moi de ce monde, le paradis c'est quoi si l'enfer c'est les autres ?" je n't'aime plus vraiment, on fait des choix qu'on assumera forcément, dans ma mélancolie, dans mon élément, la vie reprend tout c'que t'as, t'laisse que les remords. les sentiments diminuent, un choix fait en 10 minutes, 10 minutes pile. mon sang froid qui diminue, diminue vite. la haine fait son chemin, mieux vaut même pas r'garder l'état d'nos âmes.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t85-moon-kitae-nous-avons-des-nuits-plus-belles-que-vos-jourshttp://youngbusan.forumactif.com/t89-moon-kitae-prolonger-la-nuit#197http://youngbusan.forumactif.com/t83-kitkataehttp://youngbusan.forumactif.com/t84-moon-kitae
⊱ Date d'inscription :
11/02/2018
⊱ Messages :
619
⊱ Pseudo :
lipscordia, camille.
⊱ Avatar + © :
yook sungjae, ©neonastral. signature par ©astra.
⊱ Âge :
dix huit ans.
Dim 15 Avr - 14:04
Il peut presque sentir des brûlures sur sa peau à chaque fois qu’Hojoo l’effleur, il a chaud, trop chaud, et soif aussi, soif de tout un tas de désire qui mènent tout son corps dans ce sens. Son regard est presque embrumé, c’est l’alcool, la chaleur et l’envie, ça magnifie tout, ça rend les choses presque plus intimes et plus fortes, il voit Hojoo en filtre, dans ses mouvements, le bruit de sa respiration, ses caresses. Il le trouve beau comme ça, dans cet atmosphère, plus encore que d’ordinaire même si Kitae ne l’a jamais vu de cette façon-là. Peut-être qu’il aurait dû, ça aurait pu simplifier les choses (ou les empirer, mais l’ambiance dans laquelle il s’abandonne ne laisse pas place à ce genre de penser).
La main de son ami empoigne son intimité et l’action rapide et un peu brutale l’empêche de retenir un gémissement alors que sa main s’accroche à lui par réflexe. Mais ça le fait sourire. « Bien sûr que c’est réciproque. » Comment ça ne pourrait pas l’être ? Il profite de la proximité pour bouger ses hanches à la recherche d’un touché plus long et plus satisfaisant. Il est surpris qu’Hojoo accède si rapidement à sa demande. Est-ce qu’il a déjà fait ça avant ? Il n’ose pas lui demander, mais la question reste dans un coin de son esprit alors qu’il commence à se perdre dans de légers gémissements, yeux fermés pour savourer les gestes. Il n’a aucune envie de se retenir. Mais Hojoo brise tout, et sa déclaration fait rire Kitae. « Tu ne sais vraiment pas ce que tu rates.. » Frustration qu’il croit assouvir d’un baiser. Il imagine que le Jang est incapable de baisser sa garde, toujours dans la domination, incapable de se donner à un homme et peut-être même qu’il ne se donne jamais totalement aux femmes. Kitae attrappe son regard essayant d’y lire quelque chose. Mais ses paroles le coupent dans sa recherche et encore une fois, le plus jeune sourit. « C’est bon ou monsieur à encore d’autres exigences ? » Il comprend qu’il va devoir prendre les choses en mains, qu’importe si Hojoo croit avoir le contrôle, Kitae sait qu’il ne l’a pas. Certitude ancrée en lui, baiser sur les lèvres pour la forme puis il se détache. « Vas-y bouge.. » Ses mains le guident pour que leurs corps basculent, chorégraphie maladroite de deux corps enivrés par des sensations nouvelles. Désormais les rôles sont inversés, Kitae sur les cuisses d’Hojoo, sa main dans son caleçon, sourire aux lèvres et yeux dans les yeux. Il caresse avec douceur, parce qu’il sait faire, ses mains jouent et il attend une manifestation de plaisir. Défis dans le regard, il veut l’entendre, question de fierté. Puis ses lèvres se perdent une nouvelle fois contre son cou, il se marque cette fois, plaisir en bas, douleur en haut, possessivité qu’il tait en permanence et qu’il exprime seulement ce soir parce qu’il se sent en droit. Il a Hojoo entre ses mains, entre ses cuisses, et ce semblant de pouvoir le rend invincible. Il embrasse la marque laissée alors que sa main libre cherche de quoi faire basculer et reculer le siège. Rien de moins inconfortable qu’une voiture, mais le luxe permet tout de même des avantages. L’espace laissé et suffisant pour qu’il y glisse, et Kitae se laisse tomber au sol tout en embrassant le torse de son amant à travers son t-shirt. Puis ses lèvres ne s’arrêtent pas, vont plus bas encore, remplacent sa main sans hésitation, juste un regard pour évaluer la réaction d’Hojoo. Tu ne feras rien mais moi je le ferais.

_________________
what hope did I Ever have ? We were Born in the same star.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t97-jang-misoo-s-u-p-e-r-n-o-v-ahttp://youngbusan.forumactif.com/t185-jang-hojoo-s-p-i-t-v-e-n-o-mhttp://youngbusan.forumactif.com/t180-jang-hojoo-wastedyouthhttp://youngbusan.forumactif.com/t181-jang-hojoo
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
279
⊱ Pseudo :
queenshady
⊱ Avatar + © :
yoongi la beauté + ©queenshady avatar + ©queenivana pour la signature
⊱ DC :
ito kohaku (fdp 2)
⊱ Âge :
la jeunesse supposé joyeuse, c'est dix-huit ans de joie de vivre mais un an de tristesse et beaucoup plus qui ne se termineront jamais. ( 19 yo ). pourtant, c'est toujours festif, ces 31 du mois d'octobre.
Mar 17 Avr - 0:56

_________________

11:11



tu m'as dit : "tiens moi par la main, protège moi de ce monde, le paradis c'est quoi si l'enfer c'est les autres ?" je n't'aime plus vraiment, on fait des choix qu'on assumera forcément, dans ma mélancolie, dans mon élément, la vie reprend tout c'que t'as, t'laisse que les remords. les sentiments diminuent, un choix fait en 10 minutes, 10 minutes pile. mon sang froid qui diminue, diminue vite. la haine fait son chemin, mieux vaut même pas r'garder l'état d'nos âmes.

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUSAN :: haeundae beach -
Sauter vers: