:: hinsegae centum city Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

t'es qu'un moins que rien, je te le dis pour ton bien - hani

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t416-tran-mai-lan-red-crown
⊱ Date d'inscription :
18/03/2018
⊱ Messages :
134
⊱ Pseudo :
météorites.
⊱ Avatar + © :
hillary trinh (skatevibel)
⊱ DC :
hiro, sweet puppy.
⊱ Âge :
20 ans, putain de déchéance pour une gamine déjà trop grande.
Jeu 29 Mar - 3:04



❝ You've got to go straight ahead  ❞

—credit tumblr + credit bonnie. + crédit solosands. mep ©wonderland,

Hani & Mai Lan ☾   Mai Lan est la féminité calculée.
Et tu es telle une Sainte Vierge : tu possède la patience de l'écoute et même les païens peuvent tenir tes blanches mains. Celle à qui se confient les maux douloureux prêts à être lavés de tout péché, celle qui prononce la phrase qui bénie et libère les cœurs des fardeaux sans t'occuper du tien. Tu es Gentillesse, tu es Raison et Justesse ; tu es Mai Lan. Mai Lan est le rire éclatant dans l'air, le soupir exaspéré vrillant les oreilles, les idéaux croisés sous les étoiles. Mai Lan est ce curieux mélange d'envies ; celui d'être enveloppé d'un monde carré et celui de se rebeller contre la Terre entière. Mai Lan veut tout, tout de suite, maintenant. Mai Lan crie, Mai Lan joue, Mai Lan vous emmerde, Mai Lan vous aime. Et fort heureusement, Mai Lan regorgeait toujours de milles et une croisades pour chasser l'ennuie. Et sa rencontre avec le jeune homme qu'était Hani lui avait ouvert la porte d'un tout autre genre de distraction.
Hani, elle le retrouvait toujours comme une vieux défi.

Mai Lan se rapprochait plus d'une sale môme qu'une fille charmante et bien sous tout rapport, cette attitude polie et affinée qu'elle pavanait devant les autres, ce masque qu'elle ne laissait que rarement tomber à terre n'était qu'une énième ingérence de son passif au sein de son quotidien. Elle ressemblait à une comédienne sans cesse en train de jouer une pièce, abordant différentes facettes. Une belle actrice, en soit, bonne en classe, elle incarnait le rôle du fille parfaite aux yeux des parents. Non, l'odeur de la cigarette ne parvenait jamais aux narines, sa moyenne demeurait exemplaire et elle ne provoquait aucun conflit en plus de débarrasser la table sans faire de chichis. Bien sûr, qu'il lui arrivait d'être un peu peste. Bien sûr, qu'il était évident pour tous que sur la vague du bon goût elle règne même si certains pouvaient bien souvent l'associé à horrible sorcière. Mais comment résister au charme d'un délicat sourire rehaussé par des yeux de biches? Eux qui n'appelaient qu'aux plus nobles sentiments. Mai Lan, elle en riait souvent. A tord ou à raison.  

Elle s'abstenait de donner une teinte particulière à ses gestes et à ses traits quand elle passait dans les couloirs et quand elle regardait quelqu'un ; cette fille aux cils ourlés; parce que personne n'en valait la peine. Elle n'avait pas d'eau valable dans laquelle diluer ses pigments. Il n'y avait pas d'écho intéressant quand son regard rencontra Hani. Hani,Hani. Palalap, Hani. Fantôme Hani, discret Hani. Il lui manquait quelque chose, un je ne sais trop quoi qui devrait brillé au fond de son regard.

Combien de temps tu crois qu'il lui faudra pour s'écrouler? Un jour, deux mois? Peut être un peu plus, peut-être même moins.

Mai Lan, elle aimait ces regards hagards qui se posaient parfois sur son visage. Air déconnecté des nymphes trop vite échouées. Il y avait quelque chose entre elle et les catacombes, qu'on lui pardonne si elle en perdait la mémoire, un pilier de bar, depuis le départ, l'envie de se battre qui guide les pas, la bave au coin des lèvre, dans un piteux état. Enfant viciée à la moralité écrouée, le ciel en soit pardonné. Elle avait préférée l'art de la manipulation à la voie de l'anonymat. Mai Lan démystifiait. Mai Lan mettait en évidence. Du mouvement de son dos quand elle se retournait à demi, elle, des rigoles creusées sur son visage quand elle le voyait, levant les yeux au ciel. Mai Lan, Mai Lan. Elle ramasse son sac et abandonne le bar, avançant vers le brun en grande enjambée chaloupée.
Ce soir, mademoiselle avait envie de s'amuser un peu.
Elle avait envie de se jouer des nouvaux du milieu.

▬ Dis moi chaton, est ce le mieux que tu puisses fournir quand je te demande de venir dans une tenue correct ou tu le fais exprès?

Oh oui, Mai Lan, elle avait envie de teindre son ciel de gris. Un large sourire prit place sur les délicieuses lèvres de la jeune femme. Son regard charbonneux alla directement vers la masse abêtit qui se tenait devant elle. Et cette façon de se tenir comme si le monde lui appartenait. Cette manie de laisser son regard courir sur les corps et chantonner lorsqu'il y avait un silence. Mai Lan et sa manière de regarder Hani comme un outil flexible, malléable. Elle glissa sa main sur la joue du jeune homme avant de lui redresser le menton. Il avait l'air si gentil.

▬ Tout est à jeter. Dépêches toi, je n'ai pas que ça à faire.

Mai Lan, vous étiez rarement aimable.
Et c'est sans plus d'égard pour lui qu'elle se perdit dans les recoins chic de la galerie commercial. Et elle le savait bien Mai Lan, qu'il la suivrait. Parce que madame avait son âme entre ses mains..  

_________________
mad child

Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang. Sa bouche t’invite, son cul t’habite, évite vite la messe est dite.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUSAN :: hinsegae centum city -
Sauter vers: