:: maybe next time Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

kang noam ☾ written in my veins.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 21:35
Invité
rêves synthétiques
une pensée viscérale qui finit par les rendre dingues / mon odeur comme autel les autres sont blasphèmes.
o1. Quel est ton point de vue sur les fêtes ? Pourquoi t'y rends-tu ? Si citizen, souhaites-tu, ou as-tu déjà tenté l'expérience?i might be a fucking queer, but i’m still a dude. quoi de mieux que d’aller en soirée si ce n’est pour pécho, franchement ? ‘fin bon. y’a pas que ça, c’est vrai. j’aime voir la plèbe se mélanger, les corps se déhancher, les esprits se libérer. j’ai l’impression que tout le monde se laisse un peu à livrer une part d’eux-même, dans l’espoir que les petits secrets révélés meurent au lever du soleil, sans doute… les fêtes, c’est un peu toute ma vie, ce pourquoi on m’a appris à communiquer, haha. maintenant, je pense que c’est plus encore. ça fait vivre mon business, ça me permet d’avoir de la bouffe gratos, un endroit où crasher aussi. puis être emmené dans ces fêtes secrètes, c’est vraiment le pied, tout ce que j’attendais.
o2. L'alcool, la drogue et toute les substances qui courent dans ce genre d'endroits, t'en penses quoi ? es-tu un.e consommateur.ice régulier.ère ?poppers, lsd, diablo, molly, ritalin, mushrooms… name it, i’ve tried it. bon, peut-être pas les meths quand même, c'est trop. l’argent et les soirées m’ont donné accès à toutes sortes de substances plus ou moins dangereuses. j’ai juste goûté, en fait, une fois par-ci par-là au gré de ces quelques années passées à faire la fête. j’ai jamais voulu trop insister avec les drogues dures, j’ai vu c’que ça fait l’addiction, encore plus maintenant que je deale. les drogues comme ça, c’est mieux pour les autres, pas pour moi. mais bon, allez, j’avoue que je fume mon petit pétard quand j’me pose en fin de journée pour me vider la tête… peut-être aussi que parfois j’prends un cachet ou un champi juste pour égayer mes soirées… mais juré, craché, c’est vraiment pas souvent ! si on m’offre un petit rail je refuse pas toujours non plus mais putain, sérieux, promis j’suis pas un drogué. c’est juste pour mieux s’amuser de temps en temps quoi.
o3. Quel âge trouves-tu idéal ? Si tu es un.e adolescent.e, as-tu envie de grandir et plonger dans la vie adulte ? Si tu es adulte, souhaites-tu parfois revenir à l'insouciance adolescente ?the ideal age was the non-age. ouais…. ouais. j’pense vraiment que le meilleur âge de la vie c’est quand on est encore dans le ventre de notre mère. à l’abri du monde, avec juste des sons vagues mais réconfortants qui parviennent jusqu’à nous. et puis, ça devait être doux et chaud. comme un immense trou de balle, en somme. enfin… ça sous-entendrait qu’on est tous des phallus ambulants alors je crois que je vais plutôt oublier cette comparaison avant de vraiment t’imaginer avec un gland pour visage. *frissonne* je pense pas forcément avoir envie de retourner à « l’innocence adolescente » d’ailleurs. j’l’ai gardée, cette innocence, je crois. j’suis un grand irresponsable de toute façon.
o4. Le 21ème siècle est un siècle connecté. Les réseaux sociaux ont pris le dessus et rares sont ceux qui arrivent à s'en passer. Ton avis sur ça ? Es-tu un.e amateur.ice des réseaux?social media are the poison of our generation. mais eh, j’échappe pas à leur attrait. j’suis à fond sur instagram et tumblr. insta c’était des potes à l’époque qui m’avait montré, j’suis dessus depuis les débuts du machin je crois, ou presque. avec le temps j’ai construit une communauté assez importante je pense, les gens devaient sans doute avoir besoin de quelqu’un pour leur vendre du rêve. santorini, petra, rio, tel-aviv… de mes soirées arrosées de petit bourgeois au cocktail que je sirote au bord de la plage, j’ai toujours toujours affiché à la vue de tous la super vie que m’ont offert mes supers parents. j’voulais pas vraiment me la péter, juste… m’afficher, ouais. partager. maintenant c’est un peu plus la galère, mais je trouve toujours un moyen d’entretenir le rêve. je fais partie des mythos de ce réseau, que voulez-vous. heureusement que y’a les placements de produit pour arranger mon affaire. sinon, j’ai un tumblr assez aesthetic et plus personnel quelque part, on sait juste pas que c’est moi. j’mets des photos, de moi, des passants, de mes amants. ça dépend. et bon bah voilà, si j’t’aime bien tu verras ma bite sur snapchat. wait. what. did you record this shit i've just said? delete this afterwards, ok! the amount of shit i'm saying is too high, haha.  
o5. Que penses-tu de la société actuelle et du conservatisme coréen ? Leur fermeture d'esprit quant aux tatouages, l'homosexualité ou encore le sexe et autre sujets tabous te dérange-t-elle ? hahahaha, duuude. p.t.d.r sera ma seule réponse à cette question.
wanderer
noam
mon personnage est inventé ft. kim jong in. je souhaite rejoindre un clan.
beach, bonfire, guitar strings, laughter, white shirt, 426, halo of smoke, leather jacket, den of vice, loud music, alcohol, headspin, closed doors, carnal pleasure, repeated mistakes, secrets, poisoned chalice, poetry.
NOM ET PRÉNOM + SURNOM kang ephraïm noam. ephraïm c’est ce grand-père mort à vingt-sept ans pendant la guerre des six jours, comme ne cesse de lui rappeler sa bubbe à chaque fois qu’il lui rend visite chez elle à herzliya. un grand homme, dit-elle, un honneur que de porter son nom, rajoute-t-elle, vous avez le même regard, finit-elle. il veut bien croire aux paroles de cette vieille dame amoureuse qu’il chérit tant, quand bien même les morts ne lui font ni chaud ni froid. il préfère largement noam, parce que c’est ce que sa mère a choisi, parce que c’est le charme et la beauté. kang, c’est le nom de ce père qui a un jour quitté la corée pour la gloire, un nom à la hauteur duquel noam s’efforce de vivre, encore et toujours.  
ÂGE, DATE DE NAISSANCE 21 ans; 130996. enfant prématuré né par césarienne, c'est dans une clinique privée, tellement high-end qu'on se demanderait s'il ne s'agit pas plutôt d'un hôtel, que noam voit le jour. il ne sait pas ce qui est le plus ironique : être né un vendredi 13 ou être né sous le signe de la vierge. l'un a pris le pas sur l'autre, il semblerait. la plus belle partie de son enfance, c'est d'avoir été unique. pas de soeur geignarde ou de frère casse-couilles pour lui voler une attention bien méritée.
lieu de naissance, origine, nationalité.manhattan a connu ses premiers cris et ses plus belles folies. américain de naissance, c'est jus sanguinis qu'il acquiert plus tard les nationalités coréenne et israélienne de ses parents. rencontre aux goûts d'improbable, union aux effluves d'impossible, rien ne pouvait séparer la jeune liv hershlag du fougueux kang jaesoo. ce croisement impromptu des astres n'a cessé de poursuivre noam : quel mytho, ce chink, à dire qu'il allait célébrer sa bar-mitzvah, à parler de hanoukka comme s'il pouvait sérieusement y connaître quelque chose. et pourtant...
STATUT CIVIL, ORIENTATION SEXUELLE.coeur à prendre, offert à chaque étreinte, perdu à chaque caresse. noam est un amant qu’on aime aimer, celui pour lequel les mots ne sont pas difficiles à articuler. il sait donner du sens à des je t’aime qui n’en ont que très peu pour lui. amoureux du monde, il n’y a que la dureté masculine pour lui faire perdre la tête : son cœur palpitait déjà pour un petit camarade de classe, tandis que ses yeux, eux, s'attardaient sur le corps masculin de ses amis en cours de sport. et ce n'est que plus tard qu'il a compris : homosexuel depuis toujours, le temps n'a pas su redresser la barre.
METIER, JOB, ETUDES. ⊱ son avenir était tout tracé, l’upper west side sans secrets : lycéen émérite de la trinity private school, il se revoit encore à seize ans montrer fièrement à ses parents sa lettre d’admission à l’université columbia. noam n’était pas particulièrement intéressé par l’école ; il avait juste l’intelligence innée, et surtout l’intelligence de naissance : plus de chance d’être cultivé qu’un fils d’ouvrier, pas vrai ? et puis, it all went south : futur parti en fumée, rêves brisés ; la bêtise l’a poussé à refuser d’essayer. busan… qu’est-ce que c’est à côté de new york ? son université, qu’est-ce que c’est à côté de columbia? naaah, can’t do this shit. alors noam deale, parce qu’il connaît des gens, parce qu’il sait s’en procurer de la bonne. s'il faut mettre son cerveau au service du vice et développer son propre cartel, il le fera. s'il faut devenir l'escobar 2018, alors ça, il le fera. parce que dealer, c’est garder ouverte la porte de ce monde de paillettes qui lui sied tant, ce monde qui est le seul à le connaître. noam c’était tout, noam c’est rien du tout.
SITUATION FINANCIERE, CLASSE SOCIALE. ⊱ plus que dorée, noam a eu la jeunesse platine : c’était l’amex de papa qu’on sortait pour s’acheter du versace et de l’armani, celle qu’on sortait pour payer ses tournées et être plus cool que tous les autres. son meilleur pote était sans doute cet acteur qui te fait baver aujourd’hui au ciné ou à la tv, sa meilleure pote ce top model que t’aimerais bien copier, ses camarades de classe les bill gates et marie curie de la prochaine génération. sa vie, c’est un gossip girl qui a mal tourné. c’est blair qui n’épouse pas chuck, c’est serena qui sait rien faire et qui se demande si elle doit vraiment sucer des bites pour survivre, c’est nate qui n’a pas eu de potes aussi sincères parce que sa vie c’n'est malheureusement pas une série. noam, c’est quelqu’un qui a connu le sommet mais qui n’accepte pas de tomber. classe sociale parasite, situation financière michtonneuse, noam est un pauvre qui roule en ferrari et s’habille en gucci. les entretiens d’embauche ça pardonne pas, il garde les marques de sa vie passée pour t’éviter de remarquer les petites anicroches : tant de soirées qu’il hante pour ne pas avoir à s’acheter à bouffer, tant de potes qu’il se fait pour avoir un endroit où crécher, tant de gens qu’il se met à baiser aimer pour ne rien avoir à payer. tout ça, c'est sa facilité à lui. noam n’est pas une pute et n’en sera jamais une, lui il a trop de fierté pour ça. haha.
SITUATION FAMILIALE ⊱ la famille de noam, c’est cette grosse et belle poitrine que t’as envie de serrer tellement elle te fait baver : mère architecte d’intérieur et ancienne mannequin, père magnat de l’automobile et propriétaire de plusieurs concessions aux états-unis, en israël ainsi qu’en corée du sud. quinze ans séparent sa mère parfaite de son père bien conservé ; il n’est pas trop sûr de ce qui a le plus charmé sa mère entre le sourire colgate de son daron et son insolente fortune, mais ils ont su à deux profiter de leur indécente opulence avant de rajouter un petit bonhomme à la maisonnée ; noam. papa est tellement amoureux de sa femme qu’il accepte d’abandonner son fils au judaïsme, car la religion il s’en fiche un peu plus que du cul de sa femme. (et pour être honnête, ce qui le tracassait le plus c’était surtout de savoir le pourcentage de peau que son bébé allait perdre au pénis mais bon voilà au final, c’est pas si mal la brit milah) son père c’est ce mec drôle et trop tchatcheur qui dirige les siens d’une main de fer : tu te fais corriger et t’en redemandes encore. sa mère c’est une poésie qui a le soleil dans les veines et sur la peau, une douceur à laquelle noam n’a jamais cessé de s’accrocher. mais voilà, tu t’approches, tu tâtes, tu comprends : tout ça c'est que de l'apparence, une famille silicone. ses potes lui envient ses parents trop cool, sans savoir que sa mère glisse autre chose que de l’eau dans son café juste parce que la vie est plus drôle éméchée, sans savoir que son père laisse ses yeux s’égarer sur d’autres fessiers, mais bien sûr sans jamais toucher. mais bon, tout ça c’était avant. parce que maintenant, noam est à busan et n’a plus de raison de présenter ses parents à personne. mais surtout, maintenant, noam n’a plus personne à présenter, de cette famille déchirée qui l’a abandonné et rejeté.  
SIGNE(S) PARTICULIER(S) ⊱ noam n’a que quinze ans lorsqu’il rencontre celui qui changera sa perception de sa propre homosexualité, un mec un peu bohème lors d’une soirée à tel-aviv. ce mec est trop cool, trop attachant, noam se sent fou et téméraire. y’a cette petite expression, שמש שקרנית ( shemesh shakranit / lying sun ) qu’il aime beaucoup, parce que les soleils glacés des belles journées d’hiver, ça lui ressemble assez. alors il se la fait tatouer au milieu du dos, le long de sa colonne vertébrale. noam n’était pas amoureux de ce mec, il se souvient de son nom mais plus trop de sa gueule. l’essentiel c’est que grâce à lui, il a réussi à s’accepter. pas de piercing car les trous qu’il a déjà lui suffisent, mais une étoile de david pendue autour du cou ne le quitte jamais. la religion n’a plus trop de sens pour lui, il aimerait dire qu’il la garde en souvenir des siens, mais... la vérité, c’est qu’il la porte par habitude, comme quelqu’un d’autre qui se sentirait tout nu sans sa montre. il se souvient juste de son existence lorsqu’elle claque malencontreusement contre ses lèvres pendant qu'il baise, ou un peu plus volontairement quand il réfléchit et qu’il a besoin d’avoir un truc dans la bouche. (hahaha) c’est tout.
HOBBIES, ETC. ⊱ le petit enfant prince qu’il était a commencé très tôt à apprendre le piano et en a même fait en conservatoire, mais là où il s’épanouit le plus, c’est en jouant de la guitare. pour le coup, s’il y a bien quelque chose qui passe au-dessus de voitures de sports et vêtements de marque et tout autre futilité charmante aux yeux de la plèbe, c’est cet instrument de grâce qui ne le quitte que très rarement. celui ou celle qui le découvre sera par ailleurs surpris de constater que lire est son activité de prédilection, choqué plus encore de découvrir que platon ou freud n’ont aucun secrets pour lui. nourrir son cerveau le passionne, le croiser au détour du couloir d’un musée lors d’une matinée calme n’a donc rien d’impossible (même si c’est sans doute te croiser toi qui risque moins d’arriver- hah, qu’est-ce qu’on rigole).  à part ça, noam faisait de l’équitation plus jeune mais aujourd’hui c’est d’autres étalons qu’il préfère monter, raison pour laquelle il passe beaucoup de temps à la salle de sport histoire d’entretenir son corps d’apollon. enfin, y’a juste aussi que superficiel comme il est, trop de graisse sur le corps serait une raison suffisante pour déprimer, bien plus que de ne pas avoir de toit fixe sous lequel dormir. parlez lui d'insensé...  sinon ce qui l'occupe, c'est de prendre de belles photos pour entretenir ses comptes instagram et tumblr ; photoshop n'a plus de secrets pour lui.
affranchi
fier
attachant
"mythomane"
susceptible
superficiel



y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile
les phrases que j'oublie, bourré dans la nuit
Et ton corps qui se tord, seulement pour me plaire
Mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires

le pouvoir des mots, il ne le connaît que trop. parce qu’on peut dire ce qu’on veut, mais un poing dans la face fera toujours moins mal qu’une insulte en plein coeur. parce qu’on peut dire qu’on se fout des belles paroles, mais un compliment qu’on te glisse, un encouragement qu’on te lance… ça te fait pas te sentir un peu mieux, ça ? c’est assez drôle, à vrai dire. noam est un mec plein de scrupules dans ses mots, là où ses actions ne feraient de lui qu’un mec manipulateur. manipulateur… noam ne se définirait pas vraiment comme ça, lui. lui, il aime sincèrement faire plaisir, mettre du baume aux âmes blessées. l’espace d’une seconde ou le temps d’une nuit, te voilà sur ton piédestal, roi de son coeur ou princesse de ses étreintes. tendrement, charnellement, il sait te donner l’amour qui t’a tant manqué, l’affection que tu attendais. noam ne veut jamais vraiment manipuler, non. il t’aime sincèrement ; mais fugaces, voilà comment sont ses sentiments. parce que noam c’est un peu la personnification de la mer et du cliquetis des vagues, de la brise qui chatouille ton visage, de ce feu qui crépite sur la plage. éphémère… noam, c’est le songe d’une nuit d’été, qui te fait crier j’veux pas m’réveiller ! quand il s’est terminé. tu veux lui faire confiance à ce mec-là, parce qu’avec ses sourires à tomber par terre, sa voix si douce et son oreille si attentive, y a pas moyen pour que ce soit l’un des méchants, pas vrai ?

et pourtant.

t’es sur la plage et le soleil tape trop fort ; putain ce que t’es abasourdi(e), t’as envie de vomir même ! ouais, parce que t’es tombé(e) en plein dedans. car ce noam qui t’aimait aujourd’hui peut ne plus t’aimer demain et si t’es chanceux ça peut s’arrêter à là. mais too bad, sans doute qu’il s’est servi de toi, parce que c’est un vrai parasite celui-là. il fait ce qu’il faut pour survivre, car le seul qu’il n’oublie jamais, c’est lui-même. il ne veut pas te faire de mal, mais ta blessure est un dommage collatéral. mais après, peut-être que tu sauras jamais rien ! peut-être qu’il ne sera personne pour toi, comme tu n’es déjà plus personne pour lui. dans le fond, y’a aussi de ce côté so american chez lui. il m’a parlé comme si c’était mon meilleur pote et puis plus rien! entre pêche et noix de coco, noam c’est plutôt la pêche : un extérieur facile à croquer, mais va trop loin et voilà qu’un noyau dur te barre la route. car ce gars-là, tu le connais, tu l’aimes bien parce qu’il est attachant, et puis un beau jour tu te rends compte que ce que tu sais sur lui se résume à rien du tout.

c’est pour ça que des vrais amis, noam n’en a pas beaucoup. il n’est pas sûr lui-même d’en vouloir beaucoup. les amis, c’est contraignant, voyez-vous. parce qu’il faut être honnête, laisser entrevoir le fond de ses pensées, ouvrir son coeur. qu’on y croie ou non, pour lui l’amitié c’est sacré ! mais les vrais de vrais, les gars sûrs, encore plus difficile à trouver. alors lui il préfère faire attention, car entre les opportunistes et les hypocrites, dur de trouver la perle rare. il pensait qu’il en avait plein, des perles, mais tout ça c’était que du paraître. bah ouais, faut pouvoir les payer pour les voir rester, ces petites putes nacrées. quelle ironie, que ceux qu’il aime le moins fassent partie de la même race que lui aujourd’hui. mais c’est pas de sa faute. fallait bien changer pour continuer à respirer.

d'façon j'sais pas recevoir l'amour
moi ça me met trop mal à l'aise
avant je crois que j'étais pour
mais j'me suis vidé un chargeur dans le pied

o1 ⊱ il a merdé grave, dieu n’est pas venu l’aider et l’a encore moins foudroyé : né et éduqué dans le judaïsme, noam reste relativement croyant même si la vie l’a poussé à ne plus pratiquer. but old habits die hard : certains choix alimentaires persistent bien qu’il ne mange plus cacher, il marche plus souvent qu’il ne conduit le samedi, a tendance à laisser encore trop de lumières allumées le vendredi soir et allume des petites bougies dans la nuit noire, juste histoire de regarder les petites flammes grelotter, juste parce que c’est apaisant. 
o2 ⊱ sa mère aimante, sa mère parfaite. noam l’idolâtrait et l’idolâtre sans doute encore beaucoup. très présente pour lui, elle l’a conseillé pour le meilleur et pour le pire. mais mère plastique, elle a aussi mis le corps de son enfant à rude épreuve. obsédée par le paraître, la nourriture du jeune noam était très contrôlée, ses activités extrascolaires nombreuses pour le garder en forme et bien fait. ancienne top model, elle fait de son garçon un enfant mannequin, sa notoriété facilitée par le visage de poupée qu’il avait à l’époque. en grandissant, elle lui propose une rhinoplastie pour rendre son nez plus fin et caucasien. il hésite longtemps, mais finit par refuser quelques années plus tard : il est comme il l’est, il l’a compris. alors autant s’accepter, flaws and all. il n’a jamais blâmé sa mère pour ce diktat de l’apparence, bien qu’il ait souffert de nombreux complexes et troubles alimentaires dans son adolescence. pour lui, le comportement de sa mère était et est normal : dans ce monde-là, le corps ne pardonne pas.
o3 ⊱ aujourd’hui, noam se sent très bien dans sa peau. il n’est pas narcissique, mais resplendit de cette confiance en lui qui peut en agacer certains. mais il s’en fout, puisque maintenant il vit pour lui-même.
o4 ⊱ noam est polyglotte : avec sa mère israélienne, il apprend à parler hébreu en même temps que sa langue natale, l’anglais. c’est avec d’autres cousins et cousines qu’il approfondit son apprentissage de l’allemand et du yiddish, tandis qu’il choisira plus tard l’arabe comme langue secondaire à l’école. pendant très longtemps, il comprend le coréen bien plus qu’il ne le parle, et c’est en arrivant à busan qu’il a commencé à vraiment le pratiquer. assez surprenant pour certains de constater parfois les petites erreurs qui se glissent encore dans ses tournures de phrase ou son vocabulaire manquant lors de discussions trop compliquées. mais on va dire que c’est mignon. cela dit, noam n’aime pas vraiment s’afficher alors, quand il sent que ça va arriver, il lui arrive de très souvent de retourner à l'anglais, tout simplement.
o5 ⊱ bien que noam aime beaucoup son père, les deux n’ont jamais été très proches. contrairement à son paternel, il n’a jamais aimé les voitures au point de s’intéresser à leur mécanique, a préféré l’équitation au football américain, la musique aux arts martiaux. c’était un garçon un peu trop sensible et délicat, l’entente entre les deux n’en a jamais été vraiment ternie malgré une distance assez évidente.
o6 ⊱ il saute son 8th grade (13-14 ans) et rentre directement au lycée. commencent alors les bêtises :  lui n’a pas encore eu sa poussée de croissance contrairement à ses autres camarades, et il veut être à la hauteur : il commence à fumer, à faire le fou aux soirées. il embrasse des filles et trouve ça un peu dégueu, les garçons ça a l’air mieux. et puis y’a cette soirée où le pote de la grande soeur ne fait que le mater, lui aussi ne s’arrête pas de le regarder. il était grand, blond, beau. il était le premier, un baiser si bon bien qu’il l’ait aujourd’hui oublié. mais c’est quand même bizarre, alors il finit par en parler à sa mère. parce que sa mère comprend tout et que c’est la meilleure. et bien sûr, elle le savait. elle l’a toujours su, que son bébé n’était pas comme les autres. mais voilà, c’est comme ça : mon fils, voilà un secret que tu ferais mieux de garder, ton père ne va pas accepter.
o7 ⊱ p’tain, qu’est-ce que c’est bien d’niquer ! comment faire de ce passe-temps génial une corvée ? naaah, même au comble du désespoir, noam ne vendrait jamais son cul. se faire toucher par des gros porcs ou des vieux débris là? brrr… il comprend bien que certains n’ont pas le choix mais… mh mh. naaah. on a toujours le choix, (on a tous le droit, d’aimer sa vie ou pas, de faire sa route, de faire son choiiiix, on a tous raison, de s’poser des questions, d’oser dire nooooon) lui il a fait les siens. il préfère baiser pour le plaisir que baiser pour ne pas mourir.
o8 ⊱ noam est un college dropout. éjecté de columbia par son père, quelque funeste événement le pousse à abandonner les études entamées à busan. mais c'est pas grave, parce que lui, il vaut mieux que tout ça. c'est sûr qu'une vie de rue, c'est mieux.
o9 ⊱ c'est quelqu'un de relativement secret sur ce qu'il aime et sur certains pans de sa vie. difficile pour quelqu'un de busan par exemple de réaliser qu'il faisait partie des selected few, du gotha américain, des dominants de ce monde. difficile de savoir pourquoi il a réellement arrêté ses études, lui qui semble n'avoir que la fête et la coucherie en tête, alors qu'il était en réalité si intéressé par le journalisme. difficile de savoir que sa belle ferrari est le vestige d'une époque révolue, un cadeau qu'on n'a pas su lui reprendre. difficile de savoir que cette ferrari est sa réelle maison, lorsqu'il ne trouve pas d'endroit où crécher ou de fête où s'échouer. difficile de savoir que son compte insta n'est que le reflet d'un passé révolu, qu'il fait perdurer, perdurer, perdurer.
1o ⊱ noam n'a jamais travaillé, n'a jamais rangé, jamais nettoyé. absurde : l'argent qu'il gagne avec ses business louches pourrait l'aider à avoir un petit loyer décent, mais il préfère économiser pour s'acheter des vêtements de marque et les emmener au pressing.


nomino/zazou
23 y.o., fr, 4j/7, ça dépend, groupe si citizen.
je suis tombée par hasard sur le forum en checkant les partenaires d'un autre forum, et voilà j'ai flashé, j'ai cédé, je suis faiblesse. il est trop beau en tout cas T^T des bisous    
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 21:35
Invité
(ma résa se termine aujd 24/03, il est 1h et j'ai fait l'histoire en deux spi- pour la finir avant la fin de ma résa car j'ai ma remise de diplôme today donc j'aurai pas eu le temps mais, je repasserai la mettre en page et juste la reposter demain voilà, parce que là c'est la med' MDR j'ai fait les questions en haut au cas où hihi allez bonne nuit ji soummeil des bisous à qui passe par là)

ici tout l'monde déraille
massacrer ma vie dans une folie sourde
west bay, honduras. august 10, 2013.

« tu veux aller dans l’eau ? »

noam sourit. grimace. il ne sait plus trop à ce stade. cette fille, elle est très belle… de loin. elle l’était encore plus avant que son père ne lui demande de se rapprocher d’elle et lui faire plaisir. parce que c’est la fille d’un peut-être futur associé et ce serait bien que mon fils adoré fasse ami-ami avec la fille adorée de mon prochain pigeon. bien sûr que noam voulait faire plaisir à son papa à la base… il ne pensait juste parce que pour ça il fallait jouer la carte de la sensibilité aux avances de la meuf. en plus, qu’est-ce qu’elle est chiante, à agiter son gros cul devant lui et lui coller cette imposante poitrine contre le bras. les filles, c’est beau quand ce sont des amies ou quand elles sont loin, ouais. pas quand elles essaient de lui rentrer dans le pantalon.

« et toi tu veux pas le lâcher un peu ? tu vas l’étouffer à ce stade. »

voilà que lauren est arrachée à lui par une grâce, non pas du ciel, mais d’un jeune homme qu’il ne parvient pas à éloigner de ses pensées. isaac, c’est la version parfaite de lauren. plat, musclé, brun. mec. isaac, c’est la bonne nouvelle de ces vacances. le frère… noam aime un peu trop les frères des autres, ça va finir par devenir une manie. il ne sait pas trop si isaac est de sa team… faut qu’il tâte encore un peu le terrain. mais lui, lui… il se le ferait bien. ce serait bien que lauren aille patauger dans son eau pendant que les grands parlent, tiens.

⊹⊹⊹

west bay, honduras. august 18, 2013.

« j’peux pas faire ça à ma soeur, noam… »

tout le monde vient de partir sur la plage, prêt à faire la fête autour d’un feu de camp. noam lui, a préféré coincer isaac sur la route. cachés entre deux cocotiers, noam le couvre de baisers.

« elle t’en voudra pas si elle ne sait rien, t’inquiètes. ce sera notre petit secret. »

plus loin, les feuilles bougent, les baisers s’arrêtent. quelqu’un les cherche, faut rejoindre les autres. tous lourds, putain. noam n’a pas encore fini cette affaire.

⊹⊹⊹

columbia university, new york city, usa. september 13, 2013.

« c’est cute, mais t’avais pas à te déplacer pour mon anniversaire, tu sais. »

noam allait se rendre en cours quand une main l’a choppé pour l’attirer dans une salle de classe. il n’avait pas revu isaac depuis la fin des vacances, faut croire que lui ne l’a pas oublié. ça tombe bien, y’avait quelque chose à terminer. noam aime bien ses mignonneries, mais ne l’aime pas vraiment lui. mais c’est mignon, oui. c’est mignon.

la fièvre s’arrête.

le soir-même, ils se retrouvent et couchent ensemble.

⊹⊹⊹

kang’s flat, manhattan (nyc), usa. september 18, 2013.

encore.

⊹⊹⊹

a gay bar, east village (nyc), usa. october 10, 2013.

et encore.

⊹⊹⊹

a back street, tel-aviv, israel. november 20, 2013.

et encore.

⊹⊹⊹

once too often, manhattan (nyc). november 27, 2013.

noam transpire, même s’il ne fait pas particulièrement chaud cet après-midi. mais ça doit être à cause de ce petit rail de coke qu’ils ont pris tout à l’heure juste pour rire. ou peut-être parce qu’il a sa bite dans le cul d’isaac, accessoirement. c’est devenu son pote, un peu. il est pas trop chiant, ils se voient pas souvent, et c’est parfait comme ça. chacun fait sa vie et puis voilà, on se retrouve et puis on perd pas de temps, c’est génial. aujourd’hui, isaac avait un petit truc pour lui, histoire de rendre l’aventure plus fun. bien sûr que noam était d’accord, bien sûr. mais quand même. il n’en a pas perdu son cerveau, encore moins ses oreilles.
alors pourquoi, pourquoi n’entend-il pas ?

« noam, regarde qui- »

la porte s’ouvre à la volée tandis qu’un gémissement s’échappe de ses lèvres. ça claque contre son mur, il sort de sa pseudo-transe. réalise. un kick que lui assène isaac le fait tomber en arrière, les voilà séparés. noam ne sait pas pourquoi il a cette pensée stupide ; heureusement que j’ai pas joui. comme si ça changeait quelque chose. la vérité, c’est qu’il ose pas trop tourné la tête. il le sait, c’est son père et et le père de l’autre. et puis il se souvient : aujourd’hui, c’est thanksgiving et le début de hanoukka.

⊹⊹⊹

kang’s flat, manhattan (nyc). november 27, 2013. a couple of hours later.

une gifle retentit, brise le silence.

« est-ce que tu sais combien de millions tu viens de me faire perdre? »

noam serre les dents. s’il reste calme peut-être que son père se calmera lui aussi ? il espère en vain, il le sait au feu qui consume son regard. noam veut s’enfuir, crier, courir jusqu’aux bras de sa mère qui reste en retrait.

« et si en plus il n’y avait que ça… t’as. t’as baisé un mec sous mon toit, petit con ! t’entends ça, liv ? ton fils est pédé ! »

personne ne répond. le silence est si lourd qu’il en étoufferait presque. il aurait dû dire la vérité à son père y’a longtemps. peut-être que ça aurait eu une chance de mieux passer? ah… c’est beau de rêver. il aimerait réfléchir à un truc à dire, mais il sait pas. son père le rejette, sa mère dit rien. son coeur se brise. il les aime tellement. pourquoi son père ne peut-il pas l’accepter tel qu’il est ? c’est sûr, il a merdé, mais… mais voilà. les minutes passent, la colère reste, la sentence se prononce.

« dégage. dégage de cette maison. »

⊹⊹⊹

a hotel, manhattan (nyc), usa. december 12, 2013.

isaac.

pas de réponse.

zack.

pas de réponse.

jennie.

pas de réponse.

liam.

pas de réponse.

shoshanna.

pas de réponse.

noam se marre.

ah, friends.

⊹⊹⊹

busan, south korea. december 26, 2013.

« ta mère m’a appelé pour me dire ce qu’il s’était passé… tu peux rester ici autant que tu le souhaites, noam. »

ah, cet oncle… noam l’avait vu plusieurs fois quand il était petit, un cousin de son père, un truc comme ça. y’a toujours eu que sa mère pour s’entendre avec lui. son père lui, ne l’aimait pas trop, l’avait toujours trouvé louche. mais bon, maintenant noam n’en a plus rien à carrer de ce qu’il pense celui-là, pas vrai.

son coeur se serre.

« merci. »

⊹⊹⊹

busan, south korea. november 13, 2014.

« j’en peux plus de cette fac putaaaaaaain ! »

il est pas bien ici, il veut rentrer chez lui.

⊹⊹⊹

busan, south korea, january 2, 2015.

noam gigote dans son sommeil. il faisait bon, maintenant il fait chaud. il se passe quoi encore là. les minutes passent, il ouvre les yeux. il fait noir, comment voir ce qu’il se passe ? et puis ses yeux s’accoutument, son corps se réveille. son tee-shirt remonté laisse paraître son torse nu, tandis qu’une main rugueuse glisse contre celui-ci. ses poils se hérissent, il bondit, repousse cet agresseur.

« what the fuck???? »

la lumière s’allume. il écarquille les yeux. ce vieux porc !

« c’est pas ça que tu aimes, noam ? je te laisse rester chez moi, ça doit pas être si compliqué que ça pour toi, non ? »

il a l’impression de sentir la bile lui remonter au fond de la gorge. les gens sont fous, complètement fous. il prend une grande inspiration.

ok, très bien.  j’ai compris.

⊹⊹⊹

busan, south korea. january 3, 2015.

c’est moi tout seul, maintenant.
avatar
sink your teeth into my flesh
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t154-min-suji-the-truth-hurts-the-secrets-killhttp://youngbusan.forumactif.com/t263-min-suji-light-my-firehttp://youngbusan.forumactif.com/t279-min-suji-mstax#2948http://youngbusan.forumactif.com/t264-min-suji#2608
⊱ Date d'inscription :
01/03/2018
⊱ Messages :
1998
⊱ Pseudo :
notyourmama (chloé)
⊱ Avatar + © :
bae joohyun (irene, rv) + SKATE VIBE ; ASTRA (sign)
⊱ DC :
lee yuri (christian yu)
⊱ Âge :
vingt-deux années de rêves, à la recherche de grandeur, de lumière. Un désir presque viscéral d'être quelqu'un, d'entendre crier ton nom à chaque coin de rue.
Lun 19 Mar - 22:02
WOW SLT BEAUTE DES ILES
kai quoi ce choix de fou
plus d'exo, plus d'oxygène
on s'met bien
grave hâte de voir ce que tu vas en faire en tout cas

bienvenuuue et bon courage pour ta fiche

_________________
ABSENCE/PRESENCE REDUITE JUSQU'AU 23.04
du love les copains



❝a boy and a thousand of feelings❞ he had beautiful eyes, the kind you could get lost in and i guess i did. and yes, there are over a million words in our language but for some reason none of them can describe the way you make me feel.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t197-lim-sun-hi-daydream#1402http://youngbusan.forumactif.com/t275-lim-sun-hi-perfectly-imperfecthttp://youngbusan.forumactif.com/t318-lim-sun-hi-lstaxhttp://youngbusan.forumactif.com/t276-lim-sun-hi
⊱ Date d'inscription :
03/03/2018
⊱ Messages :
345
⊱ Pseudo :
wolves (pauline)
⊱ Avatar + © :
bae suji (wildblumen)
⊱ DC :
eun jiho (park jeup)
⊱ Âge :
vingt-deux ans
Lun 19 Mar - 22:04
DAMN KAI
bienvenue parmi nous
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 22:05
Invité
j'espère que t'es homo, sinon tu vas faire des malheureux par ici
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t184-lee-kwang-sun-everyone-is-like-a-moon#1160http://youngbusan.forumactif.com/t253-lee-kwang-sun-suicide-socialhttp://youngbusan.forumactif.com/t293-lee-kwang-sun-aataonthemoon#3162http://youngbusan.forumactif.com/t262-lee-kwang-sun
⊱ Date d'inscription :
02/03/2018
⊱ Messages :
167
⊱ Pseudo :
eloramen/ nyu/mr nobody
⊱ Avatar + © :
kim jinhwan + ©suture + ©littlewolf
⊱ Âge :
23yo
Lun 19 Mar - 22:06
ce vava je
personne ne peut résister à ce fo, bienvenu et bonne chaaaance beau gosse

_________________
just wanna get drunk
Dumb & Dumber ✻ My heart is lonely, Don’t look at me like that, Those eyes are cold, When the moon is full, Shout out, I just wanna get drunk.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t112-cha-heran-i-m-selling-tickets-to-my-own-heartbreakhttp://youngbusan.forumactif.com/t159-cha-heran-you-bite-his-lips-the-right-kind-of-russet-make-music-of-his-spinehttp://youngbusan.forumactif.com/t160-cha-heran-blossom_ranhttp://youngbusan.forumactif.com/t161-cha-heran#799
⊱ Date d'inscription :
28/02/2018
⊱ Messages :
151
⊱ Pseudo :
prxm
⊱ Avatar + © :
bbh - ©nightingale
⊱ DC :
ahn boyeon the sea child
⊱ Âge :
vingt-et-un ans qu'il a vu passer sans prendre goût à la vie. et encore trop d'années à supporter.
Lun 19 Mar - 22:25
Moon Haneul a écrit:
j'espère que t'es homo, sinon tu vas faire des malheureux par ici

j'crois que j'ai jamais autant ri
(mais +1)

bienvenue ici en tout cas
(et remplis moi cette fiche c'est trop vide jpp )

_________________


emotional atrophy
rose taupe. ▬ the color of clenched fists, unclenched, clenched again without ever daring to strike ; the color of the light you carried around on your shoulders like a sacrifice ; the color of the tears you haven’t shed that sting behind your eyes
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 22:33
Invité
@min suji ; irene, omg, je suis toi aussi tu t'es bien mis cousine merci en tout cas *-*

@lim sun hi ; merci à toi belle gosse *-*

@moon haneul ; je me suis étouffée de rire on verra bientôt la réponse à cette question

@lee kwang sun ; MDR je l'ai vu à 17h et me voilà- toute réflexion a été ôtée de mon cerveau merci biennnn *-*

@cha heran ; on est deux je crois- d'ailleurs trop la douceur cet avataar ;-; merci (je remplis, je remplis )
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t102-kang-jae-in-turn-whispers-into-weaponshttp://youngbusan.forumactif.com/t121-kang-jae-in-roi-dans-le-mensonge-esclave-dans-le-vrai-monde
⊱ Date d'inscription :
27/02/2018
⊱ Messages :
205
⊱ Pseudo :
tragilité
⊱ Avatar + © :
lee tae yong (nct) by oxymore
⊱ Âge :
vingt-quatre ans
Lun 19 Mar - 22:36
salut nomino alors on craque ?

_________________

the brightness

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 22:55
Invité
ce gif JPP-
tu peux essayer de me comprendre quand même, tragilité va

Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 23:08
Invité
craquer sur YB, cey le bien. tu le regretteras pas
puis, excellent choix de vava même si j'ai pas capté que c'était Kai au début... c'est la fatigue
puis, j'aime le pseudo aussi
hâte de voir ce que tu nous réserves

welcome sur YB et bon courage pour ta fichette
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Mar - 23:12
Invité
que t'es beau
bienvenue
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t110-moon-liang-i-do-sin-but-i-am-not-the-devilhttp://youngbusan.forumactif.com/t190-moon-liang-ocean-waves
⊱ Date d'inscription :
28/02/2018
⊱ Messages :
43
⊱ Pseudo :
chaotic.evil
⊱ Avatar + © :
wu kris + @queentease
⊱ DC :
kim jihye.
⊱ Âge :
vingt-cinq années déjà, tu as l'impression d'en avoir oublié quelques unes.
Mar 20 Mar - 15:34
@Cha Heran a écrit:
Moon Haneul a écrit:
j'espère que t'es homo, sinon tu vas faire des malheureux par ici

j'crois que j'ai jamais autant ri
(mais +1))
+2


de plus en plus d'exo, c'est beau, je pleure
on va dominer le monde  
(kris est un exo dans mon cœur okay, 4ans plus tard moi je suis encore dans le déni laissez-moi   )

_________________

it's not how we make mistakes, but how we correct them that defines us.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t382-chae-lola-reussite-des-astreshttp://youngbusan.forumactif.com/t435-chae-lola-des-espoirs#8354http://youngbusan.forumactif.com/t436-chae-lola-allolola#8356http://youngbusan.forumactif.com/t437-chae-lola
⊱ Date d'inscription :
14/03/2018
⊱ Messages :
295
⊱ Pseudo :
kass, askip.
⊱ Avatar + © :
네가 말로만 듣던 걔가 나야 Jennie (kim) ft. ©eminems
⊱ Âge :
vingt-et-un an --
Mar 20 Mar - 19:14
Citation :
homosexuel depuis toujours, le temps n'a pas su redresser la barre.
pourquoi j'ai ris si fort ?????
BB KAAAAAAAAI
bienvenue à toi chaton, bon courage pour le reste de ta fiche
me tarde de lire la suite, ta plume, je
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
⊱ Date d'inscription :
01/03/2018
⊱ Messages :
2157
⊱ Pseudo :
heresy.
⊱ Avatar + © :
kim jung eun. © av: heresy.; sign: hathaways.
⊱ Âge :
19 ans.
Mar 20 Mar - 19:18
foidhfdiosfh qu'il est beau les infos sur sa naissance jpp, j'aime déjà le cara qui se profile et les origines super originales fomdfhs
bienvenuuuue bon courage pour ta fiche, tkt même pas t'auras pas de quoi regretter ta faiblesse,

_________________


Invité
avatar
Invité
Mer 21 Mar - 15:49
Invité
@son hyuna ; MDRR j'ai bugué aussi sur nana komatsu somehow, je vais mettre ça aussi sur le dos du soleil qui m'aveugle /out/ j'adore en tout cas, des bisous

@jang hyomin ; et toi donc darling merciii

@moon liang ; c cute ce déni j'vais faire comme si j'avais rien vu quand on dominera tout je dirai que ce sera pizza pour tout le monde :/

@chae lola ; PTDRRRR PTN DU COUP JE SAIS PAS SI ON RIT POUR LA MÊME CHOSE MAIS J'AI RI AUSSI MAINTENANT - du coup ça m'a stressée j'ai voulu remplacer avec un truc par rapport au droit chemin mais même là... ça passe pas en tout cas merci (et jennie je suis- T^T )

@seo sana ; je connaissais pas ton avatar mais qu'est-ce qu'elle est belle rip trop de bellegossité par ici, j'suis déjà fatiguée sauvez-moi lord- merci en tout caas hehehe , j'espère que je vais pas regretter
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t382-chae-lola-reussite-des-astreshttp://youngbusan.forumactif.com/t435-chae-lola-des-espoirs#8354http://youngbusan.forumactif.com/t436-chae-lola-allolola#8356http://youngbusan.forumactif.com/t437-chae-lola
⊱ Date d'inscription :
14/03/2018
⊱ Messages :
295
⊱ Pseudo :
kass, askip.
⊱ Avatar + © :
네가 말로만 듣던 걔가 나야 Jennie (kim) ft. ©eminems
⊱ Âge :
vingt-et-un an --
Mer 21 Mar - 15:58
NAH JSP MAIS OUPS C DRÔLE QUAND MÊME
ou j'ai juste l'esprit mal placé, et j'en suis désolée mdrrrr
Invité
avatar
Invité
Jeu 22 Mar - 16:51
Invité
@chae lola ; je pense que mon esprit mal placé a été en résonance avec le tien du coup ça va, j'veux bien sombrer avec toi /out/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
⊱ Date d'inscription :
15/03/2018
⊱ Messages :
43
⊱ Pseudo :
lipscordia, camille.
⊱ Avatar + © :
jdh/heize, ©skate vibe
⊱ DC :
moon kitae ☽
⊱ Âge :
vingt ans,
Jeu 22 Mar - 22:46
de base je passais juste dire bonjour puis

bon je passe le côté esthétique qui fait briller les yeux
mais ta plume

j'aime vraiment trop comment tu écris + l'ambiguité de ton personnage
noam a l'air vraiment trop intéressant, j'ai hâte de le voir évoluer
Invité
avatar
Invité
Jeu 22 Mar - 23:12
Invité
@nam eunji ; han c'est trop de compliments, i'm shook
merci en tout cas, je suis ravie de voir qu'il te plaît, j'espère qu'il te décevra pas par la suite hihi
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUSAN :: maybe next time -
Sauter vers: