:: appartements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

chute libre, (kyuhei)

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://youngbusan.forumactif.com/t336-seo-kyuwon
⊱ Date d'inscription :
07/03/2018
⊱ Messages :
164
⊱ Pseudo :
wonuchiha, wonu pour les intimes
⊱ Avatar + © :
kim minseok + ma queen
⊱ DC :
moon miyeon
⊱ Âge :
25 yo
Sam 17 Mar - 13:23
Les entrailles de la crépusculaire Busan l’avaient englouti une fois de plus – perdu dans les déboires de la vie nocturne, le nez fourré dans quelque poudre-poussière de fée à l’odeur insipide, les parfums délétères des bars de pauvres maltraitant ses narines autrefois bercées par la raffinerie des fragrances fragiles de sa richesse inépuisable. Soirées passées entre l’excès de vice et l’amertume de vivre, le roi détrôné traînait sa carcasse putréfiée aux abords de la cité païenne ; se perdait dans des étreintes sans visage pour y noyer sa peine.

Mais de cette nuit sans étoile il ne tire aucune satisfaction, errant en âme esseulée dans les rues aux pavés trempés – la lune rit de son agonie et son orgueil le pousse à faire demi-tour, malgré son désir puéril de se recroqueviller dans les draps sales de son meilleur ami. C’est une clope scellée entre ses lèvres gercées qu’il poursuit sa déambulation, ses pas le guidant jusqu’au cœur des décombres de ses relations éclatées, parsemées dans les confins de sa conscience embrumée.

Ta porte se fait échappatoire à ses pupilles dilatées, les restes de quelque rencontre fortuite tâchant l’arête de son museau et la lisière de son t-shirt de quelques grammes inconscients d’une poudreuse à la vilénie maintes fois prouvée ; les coups qu’il assène au bois abîmé par la morsure du temps résonnent jusqu’au creux de ses os, articulations craquant bruyamment dès lors qu’il prend l’initiative de s’étirer à outrance. La courbe de son dos apparaît féline et le sourire qu’il te décoche alors se dessine en ligne prédatrice sur son faciès d’angelot vicelard – ronronnement malicieux qui vibre derrière sa cage thoracique, à l’instant où il s’appuie contre toi avec l’émoi d’une mauvaise actrice d’un drama au budget douteux.

’Suuup, Lili. Comment tu vas ? Insensible à l’absence de nouvelles données, conscient des vibrations régulières de son téléphone sans qu’il ne prenne la peine d’y répondre ; happé par un quotidien aussi vif que malsain, le bâtard Seo laisse ses cils papillonner en quémandant, silencieusement, que tu lui offres une couche pour ses nuits mouvementées.
Pire, que tu lui tiennes compagnie tout au long de celle-ci en particulier.
chute libre




_________________

QU'ON M'ACCLAME QU'ON ME SUCE, QU'ON M'LAVALE TOUTE ENTIERE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUSAN :: appartements -
Sauter vers: